Boeing : Plus d’un mois sans commande

12 Fév 2020 à 18:41 Monde
Boeing : Plus d’un mois sans commande

En raison des déboires des 737 MAX toujours interdits de vol et dont l’espoir de retrouver les cieux au meilleur des cas ne surviendrait qu’en seconde moitié de l’année, Boeing n’a enregistré sur le mois de janvier aucune commande contre 45 à la même période il y a de cela une année. Cela ne s’était jamais vu depuis une soixantaine d’année.

Mais le cauchemar de l’avionneur américain ne se limite pas qu’à son Boeing 737 Max cloué au sol. Il en est un autre sur lequel on fondait d’énormes espoirs. En effet, le constructeur misait beaucoup, histoire de retomber sur ses pieds, sur le Boeing 777X. Ce long courrier qui se veut révolutionnaire a subi un incident en septembre qui lui a coûté cher.

En effet, lors des essais ou tests de certification on a poussé la pressurisation au plus loin ce qui a eu pour effet d’arracher sa porte cargo ainsi que toute sa structure. Une aile a été touchée ce qui a repoussé sa mise en service au plus tôt et pour le meilleur des cas pour l’été 2021 alors qu’il était prévu voler en 2020.

Lors de cette phase de certification d’un nouvel appareil par la Federal Aviation Administration (FAA), les avions conçus uniquement pour des essais au sol sont volontairement à des contraintes supérieures par rapport aux conditions du service normal d’exploitation et cela en a coûté très cher à Boeing.

C’est catastrophique pour Boeing et commercialement c’est d’autant plus grave que quelque 340 appareils figuraient sur le carnet de commande. Boeing n’ayant pas communiqué sur l’incident l’impact de ce manque de transparence n’en a été que plus négatif. Cela n’en finit plus pour Boeing qui passe de crise en crise sans récupérer le coup si l’on peut dire.

Du coup, les compagnies se désistent une à une et le carnet de commandes de Boeing se vide. L’une des prestigieuses d’entre elles, Emirates Airlines a annulé la bagatelle de 34 appareils de cette sorte qu’elle compte remplacer par des B 787. Boeing depuis le début de l’année n’a livré que 13 appareils contre 46 il y a un an c’est dire les pertes que subit l’avionneur américain dont les déboires du 737 MAX, lui ont déjà coûté plus de 18 milliards de dollars au cours de l’exercice dernier.

Ces turbulences qui n’en sont qu’à leur début font le bonheur de l’avionneur européen Airbus qui a profité de la situation. En ce début d’année, Airbus a livré 31 appareils et on en a commandé quelque 274 autres en ce mois de janvier.

Italie : Matteo Salvini renvoyé devant la justice pour "séquestration" de personnes