Présence à la 2è chambre: Ramid un assidu, Benchaaboun le champion de l’absentéisme

13 Fév 2020 à 07:31 Parlement
Présence à la 2è chambre: Ramid un assidu, Benchaaboun le champion de l’absentéisme

A l’occasion de la fin de la session législative d’automne, le président de la Chambre des conseillers vient de rendre public la liste des ministres qui se sont présentés devant l’institution depuis octobre dernier. Il en ressort notamment que le ministre d’État chargé des Droits de l’homme et des Relations avec le Parlement Mustapha Ramid est un assidu de l’exercice, contrairement à son collègue de l’Economie et des finances, Mohamed Benchaâboune qui n’a assisté à aucune réunion plénière avec les élus de la deuxième Chambre.

Ministre en charge des relations avec le parlement, Mustapha Ramid n’a manqué aucune des 15 réunions plénières de la deuxième Chambre. Il est suivi par le ministre de la Justice Mohamed Benabdelkader (11 présences), le ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah, puis de la ministre chargée des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi (10 présences pour chacun).

La liste des absences présentée par le président Hakim Benchamach a révélé en outre que Mohamed Benchaaboun, le ministre de l’Economie et des finances, est le responsable gouvernement qui s’est le plus absenté durant cette session d’automne. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, ne s’est pour sa part présenté qu’une seule fois sur 15 devant les conseillers de la Chambre haute, au moment où le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb n’a enregistré que deux présences sur 15.

Le président de la Chambre des conseillers souligne à cet effet que « la fréquentation moyenne générale de tous les membres du gouvernement lors des 15 séances consacrées aux questions orales est d’environ 36% »

En ce qui concerne les engagements des ministres lors des séances de questions orales, le bulletin de Benchemach précise que 20 engagements ont été enregistrés, par lesquelles le gouvernement s’est engagé à résoudre un certain nombre de problèmes sociaux et économiques aux niveaux urbain et rural.

Le social domine les débats 

Les statistiques de Benchamach par rapport au nombre de questions orales posées au cours de cette même relèvent qu’un total de 597 questions ont été adressées au gouvernement qui a répondu à 264 d’entre elles au cours de 15 sessions plénières, dont 25 questions instantanées et 239 questions ordinaires.

En ce qui concerne la répartition sectorielle, le président de la Chambre des conseillers a souligné que 38% du total des questions posées ont porté sur le volet social, 31% pour l’économie, 18% pour les affaires intérieures et les infrastructures, 9% par rapport au domaine juridique, administratif et religieux, et enfin 4% pour les Affaires étrangères.

Le nombre de questions écrites reçues par le Bureau de la deuxième Chambre au cours de la même période a atteint un total de 594 questions. Le gouvernement a répondu à 206 d’entre elles, soit à un taux de réactivité de 35%.

Comment le Maroc a été espionné par la CIA pendant plus d’un demi-siècle