Liban: Des manifestations monstres contre le gouvernement Hassan Diab

11 Fév 2020 à 16:30 Monde
Liban: Des manifestations monstres contre le gouvernement Hassan Diab

Alors que les parlementaires doivent se prononcer sur le vote de confiance du nouveau gouvernement emmené par Hassan Diab, des manifestations ont éclaté dès le matin à Beyrouth devant l’hémicycle, plongeant un peu plus le pays dans la crise. 

Des centaines de manifestants ont pris d’assaut la place devant la Parlement libanais en signe de contestation de la situation politique du pays embourbé dans une sévère contestation de la rue. Refusant tout dialogue, les Libanais ne cessent de manifester pour faire part de leur rejet de la classe politique dans son ensemble, accusée d’incompétence et de corruption.

Mardi, face à une foule en colère, les forces de l’ordre, ont utilisé du gaz lacrymogène et usé de canons à eau pour disperser les manifestants. Ces derniers ont répliqué avec des jets de pierre visant les voitures de certains parlementaires et les murs faisant le tour du Parlement.

La rue conteste en effet la composition du gouvernement de Hassan Diab qui, selon elle, ne correspond pas aux aspirations du peuple ni à leurs doléances. « Pas de confiance », a scandé la foule composée de plusieurs personnes hissant le drapeau au cèdre.

Les manifestants ont commencé à affluer avant l’aube vers le cœur de la capitale pour échapper aux contrôles de police et aux barrages érigés avant d’atteindre Beyrouth. De leur côté, des parlementaires ont passé la nuit au sein du bâtiment craignant un défaut de quorum.

Ces épisodes de manifestations sont toujours d’actualité depuis le 17 octobre date à laquelle le début de la contestation contre le gouvernement a débutée à cause de la crise économique frappant le pays de plein fouet.

Coronavirus: L'OMS affirme qu'il existe une chance "réaliste" de mettre fin à l'épidémie