Coupe arabe Mohammed VI : Le Raja en ballotage favorable avant la réception du Mouloudia d’Alger

07 Fév 2020 à 12:49 Sport
Coupe arabe Mohammed VI : Le Raja en ballotage favorable avant la réception du Mouloudia d’Alger

Après sa victoire à Blida face au Mouloudia d’Alger (1-2), le Raja Casablanca se trouve dans une situation confortable à l’approche de la demi-finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI. Attention tout de même au sursaut de l’équipe algérienne qui vient de recruter un ancien entraineur de Botola.

Qui rejoindra les Égyptiens d’Al Ismaili en demi-finale de la Coupe arabe Mohammed VI ? Le Raja Casablanca, vainqueur du match aller hors de ses bases, affronte le Mouloudia d’Alger, ce dimanche 9 février au Complexe Mohammed V. Tout le peuple rajaoui se délecte déjà de cette affiche maghrébine. Les hommes de Jamal Sellami pourront, en effet, compter sur le soutien des 45.000 fans puisque la rencontre se déroulera à guichet fermé. Pour cette rencontre, le coach rajaoui pourra aligner une équipe compétitive seulement amputée par les absences de longue d’Omar Boutayeb, d’Abdeljalil Jbira et de Mahmoud Benhalib.

Un nouvel entraineur à Alger

De son côté, le Mouloudia d’Alger est arrivé ce jeudi après-midi à Casablanca avec son nouvel entraineur et ancien coach de l’Ittihad de Tanger, Nabil Neghiz. Nommé mercredi à la tête de la barre technique du club doyen en Algérie, il a accompagné l’équipe au Maroc, mais il ne prendra ses fonctions qu’après cette rencontre. A Casablanca c’est le coach intérimaire Mohamed Mekhazni qui dirigera l’équipe, mais il est privé de pas moins de trois joueurs cadres. Il s’agit de Djabou et El Ouertani, blessés ainsi que Harrag, suspendu.

La VAR va faire son apparition

Ce quart de finale retour devrait également être marqué par l’apparition de la VAR. En effet, l’UAFA a demandé l’aide de la FRMF afin de tester cette technologie dans le Complexe Mohammed V mais également de Stade El Massira de Safi où l’OCS sera opposé le 15 février, à l’Ittihad de Jeddah. L’instance arabe souhaite tester la VAR 24 heures avant le début des rencontres.

Ligue 1 : Andy Delort et Neymar ont fait la paix