CAF : L’arbitrage africain se structure enfin

04 Fév 2020 à 12:11 Sport
CAF : L’arbitrage africain se structure enfin

Lors du séminaire sur le développement des compétitions et des infrastructures, tenu au Complexe Mohammed VI de Maâmora, samedi dernier, le Président de la FIFA a dévoilé ce qu’il appelle la stratégie FIFA/CAF pour faire progresser le football africain. Celle-ci repose notamment sur la formation et l’accompagnement des arbitres africains.

La restructuration de l’arbitrage africain est une réelle nécessité. Les différents scandales qui jalonnent les matchs à enjeu dans les compétitions nationales comme continentales ont fini par alerter les dirigeants du football notamment après les événements de Radès. C’est ainsi qu’une nouvelle idée a germé dans la tête de Gianni Infantino, le président de la FIFA. Présent au Complexe de Maâmora lors des travaux sur le développement des compétitions et des infrastructures en Afrique, le patron du football mondial a partagé la vision qu’il se fait de l’arbitrage africain.

Les arbitres doivent être au-dessus de tout reproche et pour ce faire, nous devons les protéger », a expliqué le Président de la FIFA. « Nous allons prendre un groupe de 20 arbitres FIFA africains parmi les meilleurs, les accompagner vers la professionnalisation et leur offrir des contrats professionnels, à durée indéterminée. Ils sont les garants des règles du jeu ; à nous de les accompagner et de leur permettre d’être totalement autonomes. »

Sous le charme, la CAF, par la voix d’Ahmad Ahmad, a annoncé très rapidement la création d’une Direction des experts des arbitres techniques. Le comité exécutif de l’instance africaine a ainsi désigné Celestine Ntagungira pour prendre la tête de ce département. Le Rwandais pourra compter sur le soutien de deux vice-présidents de cette direction avec le Sud-Africain, Jerome Damon et surtout le Marocain Hadqa Yahya qui sera spécifiquement chargé de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR).

Par ailleurs, le Sénégalais Malang Diédhiou est responsable de la zone ouest A. Les cinq autres responsables sont l’Egyptien Essam El Dine Abdel Fatah pour la zone nord, le Mauricien An Yan Lim Kee Chong pour la zone sud, l’Ivoirien Noumandiez Doué pour la zone ouest B, le Camerounais Divine Evehe pour la zone centrale. Par ailleurs, la Béninoise Tempa Ndah est représentante de l’arbitrage féminin. Comme indiqué, cette direction ne comprend que des instructeurs techniques FIFA.

Liverpool : Salah égoïste? Klopp prend sa défense