Appui aux entreprises: Benchaâboune annonce l’activation dès demain

03 Fév 2020 à 17:23 Finances
Appui aux entreprises: Benchaâboune annonce l’activation dès demain

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration a organisé ce lundi une conférence de presse conjointe avec le Wali de Bank Al Maghrib (BAM), le vice-président du Groupement Professionnel des Banque du Maroc (GPBM), et la directrice du Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Un événement dédié au lancement du Programme intégré d’appui et de financement des entreprises, lancé lundi dernier sous directives royales. 

Mohamed Benchaaboun a indiqué que le Programme intégré d’appui et de financement des entreprises débutera dès demain, en activant les accords signés dans ce cadre devant le Roi Mohammed VI. Outre la signature de conventions en présence des dirigeants de banques réunies sous la bannière du GPBM, c’était également l’occasion pour le ministère, BAM, le GPBM et le Fonds Hassan II de présenter un certain nombre de produits et d’offres bancaires qui seront proposés dans le cadre de ce programme, « opérationnel à partir de demain« , ont-ils tous insisté.

« Nous sommes en ordre de marche dés ce soir« , a notamment annoncé le vice-président du GPBM Mohamed Kettani, précisant que « les réseaux sont engagés pour recevoir dès demain, à 8 heures, les premiers demandeurs pour que nous puissions les accompagner dans de bonnes conditions« .

Photo Mounir Mehimdate

Le ministre des Finances a alors souligné que les travaux se concentreront sur l’élargissement de l’accès des entreprises aux prêts bancaires, notant qu’un montant de 8 milliards de DH sera alloué à cette fin, tandis que le Fonds Hassan II pour le développement économique et social prendra en charge 2 milliards de DH pour des crédits destinés au monde rural.

« Ce qui est proposé constitue un certain nombre de ruptures par rapport à ce qui a été pratiqué jusqu’à présent« , a déclaré Benchaâboune. Il a expliqué que la première rupture touche à l’accès au financement, représenté sur la base d’une étude conduite par le Haut-commissariat au plan (HCP).

« 75% des préoccupations des petites entreprises au Maroc vont vers l’accès au financement« , a-t-il rapporté, ajoutant que cette problématique « devait être dressée à travers les mécanismes présentées devant le roi la semaine dernière ».

Au-dessous du taux directeur de BAM

Les mécanismes adoptée s’appuient, toujours selon le ministre, sur des garanties pouvant aller jusqu’à 80%. « Ces garanties s’appuient à leur tour sur le Fonds d’affectation spéciale créé par la Loi de finances 2020, et qui a été amendé par les 2 milliards de DH injectées par le Fonds Hassan II, par une convention signée vendredi dernier« , a-t-il déclaré, en présentant le Fonds d’affectation spéciale comme « le socle de base des produits du Programme d’appui« .

Photo Mounir Mehimdate

La deuxième rupture citée concerne les crédits. « Dans cadre de cette convention, les banques vont se suffire, pour ces catégories là, des garanties liées au produit lui-même et vont renoncer à toutes les garanties personnelles qui étaient demandées souvent pour ce genre de projets », a poursuivi Benchaâboun.

Quant à la troisième rupture, elle a trait au taux d’intérêt appliqué (2% en règle générale, et 1,75% pour les projets dans le monde rural). Ces taux « historiquement bas, sur instructions royales« , affirme le ministre. Des taux également qualifiées d' »exceptionnels », du fait qu’elles sont inférieures au taux directeur de la banque centrale (2,25%).

La Bourse de Casablanca clôture en forte baisse