Le chef de la Croix Rouge appelle les pays européens à rapatrier leurs djihadistes

02 Fév 2020 à 14:12 Monde
Le chef de la Croix Rouge appelle les pays européens à rapatrier leurs djihadistes

La Croix Rouge a alerté les pays européens de la nécessité de « trouver des solutions de rapatriement » pour leurs ressortissants djihadistes en Syrie et en Irak, au moment où ces Etats sont toujours divisés sur la démarche à adopter vis à vis de la question. 

« Quand je vois les conditions des camps où vivent les familles de djihadistes au Proche-Orient, en Syrie ou en Irak, je mesure l’urgence de la situation », a déclaré Peter Maurer, le président du Comité international de la Croix Rouge, dans le journal suisse Le Matin Dimanche.

Pour lui, « les pays doivent assumer leurs responsabilités, trouver des solutions de rapatriement et juger les personnes qui doivent l’être pour les violations qu’elles ont commises ».

Peter Maurer a fait remarquer le discours que tiennent ces pays lorsqu’il s’agit de migration. « Souvent, ces mêmes pays ont été les premiers à parler de responsabilité du pays d’origine lorsqu’il s’agissait de retour de migrants », a-t-il déclaré alors que ces pays ne veulent pas reprendre leurs ressortissants. « Ils devraient y penser aujourd’hui ».

D’ailleurs, des vents d’extrême droite de certains pays européens concernés ont parlé de déchéance de nationalité pour ces extrémistes ayant la double nationalité afin de ne pas assumer la responsabilité de leurs ressortissants.

Pour le chef de la Croix Rouge qui dit comprendre le souci sécuritaire de ces pays, « laisser ces gens dans les prisons, les priver de leur statut ou de leur nationalité n’est pas une solution ».

Entre l'Algérie et la Turquie l'amour s'est-il évanoui?