Francis Kazadi, le migrant devenu le talisman du Wydad

29 Jan 2020 à 12:27 Sport
Francis Kazadi, le migrant devenu le talisman du Wydad

Parti de la RD Congo comme un fugitif l’été dernier, Francis Kazadi Kazengu est en pleine bourre depuis son arrivée au Wydad de Casablanca durant le mercato hivernal. L’attaquant a pourtant connu un parcours atypique ces derniers mois.

Il a succédé avec brio à Ayoub El Kaabi à la pointe de l’attaque du Wydad Casablanca. Francis Kazadi Kazengu brille depuis ses premiers pas en Botola et en Ligue des champions de la CAF avec des statistiques à faire pâlir les meilleurs buteurs du continent avec déjà 7 buts en seulement six matchs toutes compétitions confondues. Mais d’être l’attraction du leader du championnat du Maroc, le Congolais a connu un parcours atypique depuis ses premiers pas professionnel en République Démocratique du Congo.

Sous-coté dans son pays d’origine alors qu’il est un attaquant performant de l’AS Vita club, le joueur de 27 fuit la RDC en direction du Royaume  au mois de juillet à bord d’une pirogue avec trois de ses coéquipiers. Une fois au Maroc, Kazadi Kazengu s’engage en deuxième division avec le Chabab de Mohammedia mais le club ne compte pas sur lui. Lors de la première partie de saison, il ne joue qu’une vingtaine de minutes en 15 journées.

Il fuit la RDC à bord d’une pirogue

C’est à bord d’une pirogue et accompagné de trois autres joueurs que l’attaquant de 27 ans de quitte l’AS Vita Club et le Congo, mi-juillet, dans l’espoir de rejoindre un club de Botola. Il signe dans la foulée au Chabab Mohamedia, mais en 15 journées, il ne joue qu’une vingtaine de minutes. Les dirigeants du club sont alors sceptiques quant à son niveau. C’est à ce moment que se manifeste le WAC, en quête d’un attaquant après le retour de prêt en Chine d’Ayoub El Kaabi. Mais les dirigeants wydadis ne s’imaginaient certainement pas que ce transfert allait être la bonne affaire de ce mercato hivernal.

Car le Congolais cartonne dès ses débuts avec les Rouges. Un doublé face au MAT pour son premier match dans l’élite, un but et une passe décisive à Luanda, en Ligue des champions pour sortir le Wydad d’un mauvais pas. Francis Kazadi s’affirme comme un buteur mais également un joueur très important de l’effectif du rival de Raja Casablanca. Marquer et faire marquer, Kazadi sait le faire, ce qui l’a rendu chouchou du public Casablancais à l’image de son compatriote Ben Malango, lui aussi inarrêtable avec le Raja. Et ce n’est pas le WAC qui va s’en plaindre.

Quatre séances d'entraînement pour le Wydad avant d'affronter le Mamelodi Sundowns