Deal du Siècle: La Palestine appelle les ambassadeurs arabes et islamiques à boycotter l’annonce

28 Jan 2020 à 13:59 Monde
Deal du Siècle: La Palestine appelle les ambassadeurs arabes et islamiques à boycotter l’annonce

L’Administration Trump devrait annoncer ce mardi son fameux deal du siècle, présenté comme la « solution miracle » au conflit israélo-palestinien. A cet égard, la présidence palestinienne a appelé les ambassadeurs des pays arabes et islamiques à boycotter la réunion d’annonce de cet accord.

« Nous exhortons les ambassadeurs des pays arabes et islamiques ayant reçu une invitation pour assister à l’annonce de +l’accord du siècle+ à ne pas participer à cette cérémonie, que nous considérons comme étant une conspiration visant à porter atteinte aux droits du peuple palestinien et à saborder la création d’un Etat palestinien avec Al Qods-Est comme capitale« , a indiqué mardi le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudayna.

Et d’ajouter: « Nous avons été informés qu’un certain nombre d’ambassadeurs de pays arabes et islamiques frères ont été invités (à la cérémonie d’annonce du plan) mais ils ont refusé d’y participer« .

Le président américain Donald Trump compte dévoiler mardi son plan en présence du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu et son principal opposant aux élections du 2 mars prochain, Benny Gantz.

Lundi soir, le président palestinien Mahmoud Abbas avait reçu un appel téléphonique du ministre britannique des Affaires étrangères, Dominique Rap, axé sur ce sujet.

« Nous sommes prêts à parvenir à la paix conformément aux résolutions de la légalité internationale comme nous sommes prêts pour des négociations impliquant le Quartette international et d’autres pays« , avait souligné M. Abbas.

« Nous n’accepterons aucun rôle pour les États-Unis seuls dans le processus politique, en raison de leur parti pris flagrant« , avait-il insisté.

Dans le même registre, la Palestine a appelé à la tenue samedi prochain d’une session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères, en présence du président Mahmoud Abbas, pour examiner les répercussions du deal du siècle.

Le secrétaire général adjoint de la Ligue a fait savoir, dans une déclaration à la presse, que les États arabes ont appuyé la demande palestinienne de tenir une session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe.

Pour rappel, la partie palestinienne, qui qualifie cet accord de « complot du siècle »,  estime que le plan américain et les mesures unilatérales prises par Washington contre les droits des Palestiniens, notamment la reconnaissance d’Al-Quds comme capitale d’Israël et la suppression des soutiens financiers destinés à l’Autorité palestinienne et à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), sont contre les droits palestiniens légitimes, en particulier le droit d’établir un État indépendant sur la base d’une solution à deux Etats.

Israël: Benjamin Netanyahu renonce à sa demande d'immunité assuré de remporter les élections