Libye: L’aéroport de Mitiga visé par des tirs de roquette

22 Jan 2020 à 18:42 Monde
Libye: L’aéroport de Mitiga visé par des tirs de roquette

Après la chute de roquettes, les vols dans le seule aéroport opérationnel de la capitale libyenne ont été suspendus, mercredi 22 janvier, alors qu’une trêve dans les violences entre les deux belligérants est en vigueur. 

Selon le porte-parole des forces du gouvernement d’union (GNA) basé à Tripoli, l’aéroport de Mitiga a été la cible de « six roquettes » de type Grad dans une « nouvelle violation du cessez-le-feu », instauré depuis le 12 janvier entre le gouvernement d’union nationale dirigé par Fayez al-Sarraj et l’homme fort du sud, le maréchal Khalifa Haftar. Selon Mohamad Gnounou, ces roquettes proviennent des « milices du criminel de guerre (Khalifa) Haftar » .

Les vols ont été temporairement suspendus dans cet aéroport, le seul encore opérationnel dans la capitale, avant de reprendre quelques heures plus tard suite à une décision de la direction de l’aéroport de Mitiga. A cause de la suspension, des avions en provenance de Tunis ont été contraints d’atterrir à Misrata, 200 kilomètres plus à l’est.

L’aéroport de Mitiga venait tout juste de prendre à la mi-décembre, après une suspension de trois mois. A l’origine, il s’agissait d’une base militaire mais après que l’aéroport international de Tripoli eut été gravement endommagé en 2014 durant la guerre, il a été ouvert au trafic aérien civil.

Commerce: La relation des Etats-Unis et l'Union européenne dans le rouge