Grèce : Ekaterini Sakellaropoulou première présidente de la République

22 Jan 2020 à 17:51 Monde
Grèce : Ekaterini Sakellaropoulou première présidente de la République

C’est une première dans l’histoire de la Grèce. L’actuelle présidente du Conseil d’Etat, Ekaterini Sakellaropoulou a été, ce mercredi 22 janvier 2019, élue au premier tour du scrutin par le Parlement grec à une large majorité de députés, devenant ainsi la première femme Présidente de la République de la Grèce.

Cette inconditionnelle de la cause de l’environnement qui est également une femme de droit puisqu’elle a exercé en tant que juge a réuni dès le premier tour du scrutin, les suffrages de 261 députés sur 300, mettant ainsi, tout le monde d’accord. Même si le titre de Président de la république de Grèce reste honorifique par rapport à celui d’un Premier ministre, Ekaterini Sakellaropoulou cette juge expérimentée âgée de 63 ans s’est est présentée comme la candidate de « l’unité » et du « progrès » selon le chef du gouvernement conservateur.

Elle a été élue pour un mandat de cinq ans renouvelable par les députés du parti conservateur au pouvoir Nouvelle Démocratie, de Syriza, le parti de gauche de l’ancien Premier ministre Alexis Tsipras, et du mouvement de centre-gauche Kinal.

Ekaterini Sakellaropoulou est diplômée de droit constitutionnel et de droit de l’environnement à Athènes et à Paris-Sorbonne. Juge de formation elle a plaidé et défendu également les droits des réfugiés, des minorités et les libertés civiles. Mais ce sont les dossiers consacrés à la protection de l’environnement, où elle s’est le plus impliquée. Elle n’en a pas pour autant occulter l’économie de son pays frappée par une crise depuis une dizaine d’années en veillant à préserver l’investissement en Grèce.

Ironie du sort, son élection à la présidence intervient alors que des îles grecques accueillant d’importants camps de migrants organisaient en ce mercredi une journée de protestation pour obtenir le départ immédiat de milliers de demandeurs d’asile.

Ekaterini Sakellaropoulou prêtera serment le 13 mars, le jour même de la fin du mandat de son prédécesseur, le conservateur Prokopis Pavlopoulos.

Procès en destitution: Les prochaines étapes du procès de Donald Trump