Surf : Taghazout accueille les meilleurs surfeurs mondiaux dont Ramzi Boukhiam

22 Jan 2020 à 11:22 Sport
Surf : Taghazout accueille les meilleurs surfeurs mondiaux dont Ramzi Boukhiam

La première édition du Pro Taghazout Bay débute ce week-end à la Pointe des Ancres, un des joyaux de la côte du sud marocain près de Taghazout. Cette étape du Qualifying Series 2020 de la World Surf League se déroulera du 25 janvier au 1er février avec une liste des participants qui promet une semaine de très haut niveau.

Soutenu par la Fédération Royale Marocaine de Surf, l’événement s’annonce comme un rendez-vous incontournable dans le processus de qualification pour les surfeurs qui visent le Championship Tour la saison prochaine.

Classée QS5,000, la seconde catégorie la plus importante des Qualifying Series en 2020, le Pro Taghazout Bay est l’une des compétitions les plus attendues du calendrier, aux côtés du Pipeline à Hawaï, de l’île de Hainan en Chine, ou encore de Fernando De Noronha au Brésil. Attirant certains des meilleurs surfeurs de la planète, le Pro Taghazout Bay verra la participation de Kanoa Igarashi (JPN), Frederico Morais (PRT) et de la star du surf de grosses vagues Kai Lenny (HAW).

Ramzi Boukhiam sera de la partie

Côté marocain, les regards seront rivés sur les performances de Ramzi Boukhiam. Considéré comme le meilleur surfeur professionnel du Maroc, le Gadiri détient un palmarès impressionnant : une place de vice-champion du monde junior 2013 et des victoires récentes sur les Qualifying Series de Zarautz, Anglet et Lacanau.

L’ambassadeur du surf marocain, qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, sera accompagné de Redouane Regragui, Aboubakar Bouaouda, Selyann Zouhir, Neil Aboufiras, ainsi qu’Othmane Choufani et Abdel El Harim, entre autres.

« Nous remercions les entreprises citoyennes et les institutions qui s’engagent dans ce processus de développement de la discipline » a déclaré Mohammed Kadmiri, Président de la Fédération Royale Marocaine de Surf. « Le surf est un pôle d’attraction majeur pour la région, la gestion culturelle et touristique est donc essentielle pour le développement du surf ici. »

Botola : Le WAC et la RSB portent un mercato d'hiver plutôt morose