Libreville : Concours de mémorisation du Coran à l’initiative de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains

hespress avec 19 Jan 2020 à 23:07 Société
Libreville : Concours de mémorisation du Coran à l’initiative de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains

La Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, section Gabon, a organisé, samedi à Libreville, la 2è édition du concours national gabonais de mémorisation du Saint Coran avec la participation d’une trentaine de candidats.

Sur la trentaine de candidats en lice, le jury composé des membres de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, section Gabon, a sélectionné 8 finalistes dans trois catégories, en l’occurrence la mémorisation complète du Saint Coran selon Riwayat warch (2 finalistes), la mémorisation complète du Saint Coran selon Rwiyat choisi par le candidat (3 finalistes) et la mémorisation de cinq Hizb (3 finalistes).

Au terme de ce concours, organisé à la Mosquée Hassan II et marqué par une forte compétition entre les candidats ayant forcé l’admiration de l’assistance, Hamdoun Dyalo, Mohamed Ouagui et Mohamed Da Ba se sont imposés respectivement dans les catégories de mémorisation complète du Saint Coran selon Riwayat warch, la mémorisation complète du Saint Coran selon Riwayat choisi par le candidat et la mémorisation de cinq hizb.

Les lauréats ont reçu leurs prix des mains de l’ambassadeur du Maroc au Gabon, Abdellah Sbihi et du président de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, section Gabon, et du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), Ismael Oceni Ossa.

A cette occasion, l’ambassadeur du Maroc au Gabon a mis en avant le rôle de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, dans la promotion de l’Islam du juste milieu et la sauvegarde ainsi que le renforcement de la paix, la stabilité et la fraternité, notant que ce sont des valeurs qui constituent le socle de la religion musulmane tolérante, le but étant de transmettre et d’inculquer à tous les bienfaits de notre religion et prémunir l’islam de l’ignorance, de la déviation et de l’extrémisme.

Le diplomate en a également profité pour féliciter l’ensemble des membres de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, section Gabon, pour les efforts déployés afin de garantir le succès à ce concours, notant que le Roi accorde un intérêt particulier à la mémorisation, la psalmodie et la récitation du Saint Coran.

Et de rappeler le rôle primordial de la Fondation au service de l’Islam pour faire obstacle à l’obscurantisme et au fanatisme religieux tout en sauvegardant les liens spirituels et séculaires entre le Royaume du Maroc et la République du Gabon conformément à la vision éclairée d’Amir Al Mouminine, président de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains.

Pour sa part, l’imam Ismael Oceni Ossa a exprimé ses remerciements au Roi Mohammed VI pour les efforts consentis pour promouvoir les valeurs nobles de la religion musulmane, notant le rôle avant-gardiste joué par les institutions créées à l’initiative du Roi, telles la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains et l’Institut Mohammed VI de Formation des Imams, des Morchidines et des Morchidates et ce, en termes de formation, de soutien et de diffusion des bonnes pratiques de l’Islam basées sur la modération et le juste-milieu.

Et d’ajouter que le modèle religieux marocain devient une référence en Afrique et au-delà comme en témoignent le nombre de pays ayant sollicité l’aide du Maroc pour tirer profit de son expérience en la matière.

L’imam Ismael Oceni Ossa s’est félicité également de la confiance placée en la section gabonaise par la Fondation Mohammed VI des oulémas africains pour abriter, du 25 mars au 1er avril, un grand concours de mémorisation du saint coran, avec la participation de 32 délégations représentant les sections locales de la Fondation.

La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains est une instance destinée à unifier et coordonner les efforts des oulémas musulmans, au Maroc et dans les autres Etats africains, en vue de promouvoir un islam tolérant et de contrecarrer tout courant extrémiste en matière de pensée et de religion.

Gestion des déchets: des sanctions financières attendent les pollueurs