Guerre commerciale: Les Etats-Unis maintiennent les tarifs douaniers dans l’accord de trêve

15 Jan 2020 à 11:51 Monde
Guerre commerciale: Les Etats-Unis maintiennent les tarifs douaniers dans l’accord de trêve

Les Etats-Unis et la Chine s’apprêtent, mercredi 15 janvier, à signer leur accord préliminaire sur le commerce pour mettre fin à presque deux ans de sanctions économiques et de hausse des taxes douanières touchant le commerce des deux grandes puissances. 

Si cet accord conclu dans la douleur va être signé par les représentants chinois qui ont fait le déplacement aux Etats-Unis, le conflit entre les deux pays n’est pas totalement enterré puisqu’il s’agit uniquement de la première partie d’un accord global qui devrait équilibrer la balance commerciale entre Pékin et Washington.

Alors que les chinois appelaient les américains à supprimer toute ou une une partie des droits de douanes additionnels fixés par Washington sur les importations chinoises, l’administration Trump a refusé catégoriquement.

En effet, les Etats-Unis vont maintenir les tarifs douaniers sur les importations chinoises déjà en place, a affirmé mardi l’administration Trump. « Il n’y a pas d’accord sur une diminution à venir des droits de douane. Toute rumeur affirmant le contraire est totalement erronée », ont indiqué les services du Trésor et du représentant américain au Commerce dans un communiqué commun.

Selon l’agence d’information économique Bloomberg, les tarifs douaniers américains sur les marchandises chinoises resteront en place au moins jusqu’aux élections présidentielles de novembre 2020.

D’après les détails portant sur la conclusion de l’accord, il semblerait que les tarifs douaniers de 25% portant sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises resteront en place et ceux de 15% portant sur 120 autres milliards de bien chinois, en vigueur depuis le 1er septembre, seront réduits de moitié (7,5%).

Pour rappel, la guerre commerciale entre les deux puissances dure depuis 2018 et a beaucoup impacté certains secteurs chinois, à l’instar des panneaux solaires dont la Chine est le premier producteur mondial et les machines à laver qui place la chine comme premier exportateur vers les Etats-Unis.

Le "Megxit", un caprice de star ? Elizabeth donne (à contre cœur) son feu vert