Le FC Barcelone surpasse le Real Madrid et devient le club le plus riche au monde

14 Jan 2020 à 13:11 Sport
Le FC Barcelone surpasse le Real Madrid et devient le club le plus riche au monde

Le Real Madrid n’est plus le club le plus riche au monde. Et c’est son rival de toujours, le FC Barcelone qui prend sa place, établissant ainsi un nouveau record à la tête du dernier classement du cabinet Deloitte, basé sur les revenus générés en 2018/2019 par les plus riches clubs de football professionnels.

Les récents changements apportés à l’activité de marchandisage de l’équipe catalane lui a fourni un avantage financier. En effet, le Barça a généré plus de 840 millions d’euros de revenus, soit 83 millions d’euros de plus que le Real Madrid sur la même période.

Le club madrilène se place deuxième avec près de 757 millions d’euros, les deux clubs échangeant ainsi leurs positions par rapport à la même étude publiée en janvier 2019. De son côté, Manchester United conserve la troisième place du classement grâce à ses 711 millions d’euros de revenus générés en 2018/2019.

Les équipes les plus riches sont concentrées dans les «cinq grandes» ligues européennes d’Angleterre, d’Espagne, d’Allemagne, d’Italie et de France, où les compétitions nationales de haut niveau récoltent des milliards d’euros en droits de diffusion.

8 des 20 clubs les plus riches se trouvent en Angleterre, grâce à la Premier League qui est la compétition nationale la plus riche du sport. Les clubs anglais de premier plan bénéficient de leur part de 9,2 milliards de livres sterling dans les contrats de diffusion pluriannuels.

Les meilleures équipes au sein de ces divisions figurent également régulièrement en Ligue des champions, le tournoi le plus prestigieux et le plus lucratif du continent, où 2 milliards d’euros de contrats médias et de prix sont partagés entre les clubs participants.

Les Blaugrana ayant d’ores et déjà annoncé que leur chiffre d’affaires global avait augmenté pour la période 2018/2019, Deloitte anticipe également que ses revenus pourraient atteindre pratiquement 900 millions d’euros l’année prochaine, leur permettant de conserver la tête du classement encore au moins un an.

Le classement du cabinet Deloitte, appelé « Money League top 20 », s’appuie sur les résultats financiers des grands clubs des championnats anglais, français, allemand, italien et espagnol.

Kickboxing : Patrice Quarteron une nouvelle fois dans le viseur de Badr Hari