Choqué et en colère Justin Trudeau veut que « justice soit faite »

13 Jan 2020 à 18:04 Monde
 Choqué et en colère Justin Trudeau veut que « justice soit faite »

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s’est dit attristé et en colère, dimanche lors d’une cérémonie d’hommage à Edmonton aux 57 victimes canadiennes décédées dans le Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine Airlines International, à bord duquel 176 personnes, parmi lesquelles 57 Canadiens, ont trouvé la mort.

« Nous ne nous arrêterons pas tant que justice ne sera pas faite » a promis dimanche le premier ministre canadien, Justin Trudeau, très ému. « Vous devez vous sentir insupportablement seuls, mais vous ne l’êtes pas », a estimé le chef du gouvernement. « Tout le pays est à vos côtés, ce soir, demain et pour les années à venir », a-t-il déclaré devant quelque 1700 personnes réunies dans un gymnase de l’université d’Edmonton, dans l’ouest du pays.

Plus de la moitié des 57 victimes de l’accident vivaient en Alberta, dont 13 dans la seule ville d’Edmonton, selon les médias canadiens. Et de poursuivre : « Vous nous donnez la détermination de demander en votre nom que justice soit faite et que des comptes soient rendus », a-t-il ajouté devant une assistance souvent en larmes.

Pour la plupart des familles endeuillées qui assistaient à cette cérémonie les aveux et les excuses ne suffisent pas. Pour ces dernières, les responsables de cette tragédie doivent payer pour leur crime, et être pénalisés. Elles demandent également à ce que l’Iran dédommage les familles, même si cela ne ramènera pas les 176 innocents morts. « Aucune somme d’argent ne pourra compenser la douleur ressentie » a rétorqué un parent d’une des victimes.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui a également eu l’occasion de rencontrer des familles éplorées, vendredi, a en outre déclaré, lors d’un point de presse, « Les familles souffrent, elles sont fâchées, elles sont en deuil. Elles veulent des réponses, elles veulent la justice ».

Il a affirmé que le Canada exigera les réponses aux questions qui persistent, afin que la lumière soit faite sur les événements. « Abattre un avion de civils, c’est horrible. L’Iran doit en assumer l’entière responsabilité », a-t-il ajouté.

Justin Trudeau exige depuis plusieurs jours une « enquête complète et transparente » après l’écrasement du Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine Airlines International, à bord duquel 176 personnes, parmi lesquelles 57 Canadiens, ont trouvé la mort.

La veille, après que l’Iran ait reconnu avoir abattu par erreur l’avion, Justin Trudeau s’était dit « furieux et scandalisé ». Il avait demandé au président iranien de faire « toute la lumière » sur la catastrophe et d’en « assumer l’entière responsabilité », y compris sous la forme de compensations financières pour les familles.  « Tous les Canadiens ont eu le cœur brisé », tous ont été « choqués et scandalisés », a-t-il réaffirmé dimanche.

L’AFP relève en outre que le Canada, héberge l’une des plus importantes diasporas iraniennes d’Amérique du Nord, avec 210 000 Canadiens d’origine iranienne recensés en 2016, selon les chiffres officiels

Huawei: Le Royaume-Uni ne veut pas froisser les Etats-Unis