La Roi Abdellah II s’inquiète du retour en force de l’EI

13 Jan 2020 à 14:13 Monde
La Roi Abdellah II s’inquiète du retour en force de l’EI

Le Roi de Jordanie Abdellah II s’est inquiété de la résurgence de l’Etat Islamique (EI) en Irak et en Syrie voisine. Dans un entretien accordé à France 24, le souverain hachémite s’est également penché sur les récents événements dans la région, notamment la crise iranienne avec les Etats-Unis. 

Attendu ces prochains jours à Bruxelles, Strasbourg et Paris, le monarque jordanien est revenu sur la menace de l’Etat islamique qui se fait de plus en plus palpable dans la région du Moyen Orient, spécialement en Syrie.

« Ce qui m’inquiète le plus, c’est la résurgence et la montée en puissance de l’EI au cours de l’année, pas seulement dans le sud-est syrien mais aussi dans l’ouest de l’Irak« , a-t-il confié.

« Cela va devenir un problème pour Bagdad, et nous devons être là pour aider les Irakiens à gérer cette menace pour nous tous, pas seulement pour la région mais aussi pour l’Europe et le monde entier« , a-t-il ajouté alors qu’il doit rencontrer ses partenaires européens pour tenter de trouver des mécanismes et solutions pour « faire baisser la température » dans la région qui connait des tensions croissantes entre l’Iran et les Etats-Unis après l’attaque au drone qui a tué le général américain Qassem Soleimani en Irak.

Pour le Roi Abdallah II, « ce qui se passera à Téhéran aura des conséquences pour Bagdad, Amman, Beyrouth, et pour le processus de paix israélo-palestinien. Et dans les prochains mois, nous devrons  trouver le ton juste pour la région, afin de faire baisser la température« .

Concernant le dossier libyen qui semble s’engager vers le sinueux chemin de la paix, le Roi Abdallah dont le pays avait violé l’embargo imposé sur les armes imposé depuis 2011 à la Libye en envoyant des armes au maréchal Haftar, a déclaré que « plusieurs milliers de combattants étrangers ont quitté Idlib par la frontière nord (de la Syrie, ndlr) et sont arrivés en Libye« , assurant que ce sujet « fera l’objet d’une discussion importante au cours des prochains jours » avec les Européens.

Sahel : Rendez-vous à Pau pour légitimer la présence militaire française