Iran : Les dénégations indignées de l’ambassadeur britannique arrêté à Téhéran

12 Jan 2020 à 14:14 Monde
Iran : Les dénégations indignées de l’ambassadeur britannique arrêté à Téhéran

L’ambassadeur du Royaume-Uni en Iran, Rob Macaire, interpellé samedi à Téhéran a nié avoir pris part à une quelconque manifestation contre les autorités comme l’ont rapporté certains médias iraniens. Cette interpellation avait l’objet de vives protestations de la part de Londres qui l’avait dénoncée.

Sur son compte Twitter, Rob Macaire a déclaré, être allé à un événement annoncé comme une veillée aux morts dans la tragédie du Boeing 737 d’Ukraine International Airlines, abattu mercredi près de Téhéran. Rob Macaire a de plus gazouillé pour étayer sa version des faits et dire sa bonne foi « diplomatique », « j’ai quitté les lieux après cinq minutes quand certains ont commencé à lancer des slogans » contre les autorités. Il est « normal de vouloir rendre un hommage », écrit Rob Macaire, d’autant que « certaines victimes étaient britanniques ».

Le ministre des Affaires étrangères britannique, Dominic Raab, avait annoncé, aussitôt que la nouvelle de l’interpellation avait été sue que « L’arrestation de notre ambassadeur à Téhéran sans fondement ou explication est une violation flagrante de la législation internationale ».

Rob Macaire été relâché après plus d’une heure interrogé en cela quant à son implication dans des « actes suspects » lors d’un rassemblement ayant dégénéré en manifestation. Officiellement, les autorités iraniennes n’ont jusqu’à présent fait aucune déclaration sur l’incident.

Selon le Daily Mail, l’ambassadeur a été arrêté pour avoir prétendument « incité » des manifestants à Téhéran qui exprimaient leur colère à l’égard des autorités après la catastrophe dont nombre de victimes étaient iraniennes. En effet, le recueillement qui avait lieu à l’Université Amir Kabir de Téhéran s’est dès la foule amassée, transformé en manifestation de colère que les forces de l’ordre ont eu vite fait de violemment disperser. Les manifestants pour une grande majorité des étudiants ont scandé des slogans hostiles au pouvoir et réclamé des poursuites et sanctions à l’encontre des responsables du drame et de ceux qui les couvrent.

La République islamique d’Iran a reconnu samedi sa responsabilité dans la tragédie du vol PS 752 due à un tir de missile à l’encontre d’un avion hostile qui a explosé le Boeing 737 transportant 176 personnes. Quand officiellement l’Iran a reconnu son « erreur » ce fut l’indignation en Iran.

Taïwan : La réélection de la présidente sortante Tsai Ing-wen qui enrage la Chine