Washington refuse toute discussion sur le retrait des troupes américaines d’Irak

10 Jan 2020 à 22:48 Monde
Washington refuse toute discussion sur le retrait des troupes américaines d’Irak

Les Etats-unis ont exhorté vendredi le gouvernement irakien à « reconfirmer le partenariat stratégique » bilatéral et « de ne pas discuter du retrait des troupes » d’Irak après que le Premier ministre irakien eut demandé à Washington d’envoyer une délégation pour déterminer comment retirer ses 5 200 soldats du pays.

« Nous avons été sans ambiguïté quant à l’importance cruciale de notre mission (ndlr: anti-Etat islamique) en Irak », a souligné dans un communiqué la porte-parole du département d’Etat, Morgan Ortagus.

« A ce moment, toute délégation se rendant en Irak serait chargée de discuter de la meilleure façon de reconfirmer notre partenariat stratégique, et pas de discuter du retrait des troupes, mais de notre droit de disposer d’une force appropriée au Moyen-Orient », a-t-elle expliqué.

Le Département d’État demande que ces pourparlers portent non seulement sur les problèmes de sécurité, mais également sur l’établissement d’un partenariat global plus solide entre les deux pays.

« L’Amérique est une force pour le bien au Moyen-Orient », a affirmé Mme Ortagus. « Notre présence militaire en Irak doit poursuivre la lutte contre l’Etat islamique et, comme l’a dit le secrétaire, nous nous engageons à protéger les Américains, les Irakiens et nos partenaires de la coalition ».

Dans un communiqué publié plus tôt dans la journée, le Premier ministre irakien Adil Abdul-Mahdi avait demandé au secrétaire d’État américain, Mike Pompeo d’envoyer une délégation « pour préparer un mécanisme afin de mettre en œuvre la résolution du Parlement concernant le retrait des troupes étrangères d’Irak ».

Trump dévoile de nouvelles sanctions contre Téhéran