AREF de Rabat: Un budget d’1.9 MMDH pour l’année 2020

02 Jan 2020 à 18:26 Education
AREF de Rabat: Un budget d’1.9 MMDH pour l’année 2020

L’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, a dévoilé, ce jeudi 2 janvier lors d’une conférence de presse tenue à son siège à Rabat, son bilan financier et pédagogique au titre de l’année 2018/2019 ainsi que son programme de travail au titre de 2020.

Selon Mohamed Aderdour, Directeur de l’AREF de Rabat qui s’est confié à Hespress Fr, « environ 100 % des engagements escomptés » par son département « ont été réalisés, notamment en ce qui concerne le budget de gestion et d’exploitation, et 100% en matière de crédits de performance dans le budget d’investissement».

Photo : Mounir Mehimdate

Dans un premier temps, Aderdour a fait savoir que le budget présenté au titre de l’année 2020 est de 1,9 milliard de dirhams, portant sur les infrastructures, le soutien social, le transport scolaire et autres.

Dans les détails, ce budget comprend 153.330.000 dirhams dédiés à la gestion, 500.239.888 dirhams à l’exploitation, tandis que 630.000.000 dhs sont été dédié aux frais du personnel de l’académie, a expliqué directeur de l’AREF de Rabat-Salé-Kénitra.

De même, Mohamed Aderdour nous a indiqué que le budget accordé cette année à son département est en hausse de près de 10%, une hausse qui se justifie par l’augmentation de l’effectif des cadres de l’AREF de Rabat (quelque 1.400 cadres), la formation continue des enseignants ainsi que la hausse du budget alloué à l’enseignement préscolaire.

Le directeur de l’AREF de Rabat a également passé en revue les réalisations les plus importantes de son département au titre de l’année 2019 dans plusieurs domaines, et qui s’articule autour de 5 axes. Dans le premier axe intitulé « réaliser l’équité et l’égalité des chances dans l’accès à l’éducation et à la formation », Aderdour a déclaré que 16 établissements scolaires ont été construits et aménagés pour la rentrée scolaire 2019-2020.

Dans ce même axe, a-t-il ajouté, 10.715 étudiantes et étudiants ont bénéficié de l’internat au sein des établissements avec une hausse de 6,34%, tandis que le nombre d’écoliers ayant bénéficié de la cantine dans les établissements primaires a atteint les 124.480 écoliers, dont 50,36% sont des filles. 54 transports scolaires ont également étaient ajouté au parc des transports.

Photo : Mounir Mehimdate

Autres données : l’AREF de Rabat a procédé à la création et l’équipement de 9 centres pour son projet « Deuxième chance d’une nouvelle génération », plus de 3.000 étudiants en situation de handicapes étudient dans des classes normales dans 560 établissements scolaires, quelque 1.140 étudiants(e) en situation de handicap ont été intégrés au sein de 124 classes inclusives,  et 2.058 étudiants (e) étrangers, en particulier de l’Afrique subsaharienne, sont scolarisés.

Dans l’axe « développer le modèle pédagogique et améliorer la qualité de l’éducation et de la formation », Aderdour a révélé que quelque 160.847 étudiants(e) ont bénéficié de la campagne nationale de détection et de la prise en charge des problèmes de santé chez les étudiants(e), et 4.910 élèves se sont inscrits dans la filière professionnelle au premier cycle du secondaire, soit 2.31% du nombre total d’élèves.

Le nombre d’étudiants(e) du cycle secondaire et d’établissements incubant des parcours internationaux – option française – a atteint 156 établissements, alors que l’académie s’est chargée de former près de 120 cadres d’orientation pédagogique afin de mieux orienter les étudiants.

Photo : Mounir Mehimdate

Pour l’axe intitulé « améliorer la gouvernance du système d’éducation et de formation et parvenir à une mobilisation sociétale autour de la réforme », le directeur de l’AREF de Rabat a indiqué que « la stratégie de l’académie, qui cherche à s’ouvrir aux différents acteurs et secteurs gouvernementaux, a permis la conclusion d’environ 1.259 partenariats qui concernent principalement l’enseignement primaire, les écoles communautaires et l’éducation informelle » et ce, pour un coût estimé à environ 100 millions de dirhams.

Fier de ce qu’a pu réaliser son département en 2019, Mohamed Aderdour a déclaré qu’en ce qui concerne l’enseignement primaire, « l’AREF de Rabat a atteint un résultat exceptionnel, qui se reflète dans les indicateurs liés à la généralisation de la scolarisation, aux événements et aux traitements des structures d’accueil et à la formation de nounous, et à l’ouverture à des partenaires actifs sur le terrain ».

Très optimiste, vu les résultats « positifs et encourageants » réalisés par son département, Mohamed Aderdour, a formé le voeu de voir l’AREF de RSK « atteindre les objectifs nationaux liés à la scolarisation pour tous avant la date fixée à l’échelle nationale » dans le cadre du programme  2017/2028.

Grèves: Les "contractuels" ne manquent pas de souffle