Hong Kong: 400 arrestations pour la première grande manifestation de 2020

01 Jan 2020 à 17:26 Monde
Hong Kong: 400 arrestations pour la première grande manifestation de 2020

Les manifestants pro-décmoratie à Hong Kong ont débuté l’année avec une nouvel acte de la mobilisation, en ce mercredi 1er janvier. Au moins 400 personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre, ont annoncé ces derniers en marge de cette première journée de manifestations de 2020 dans l’ancienne colonie britannique. 

Ils sont des dizaines de milliers de manifestants, venus militer pour leurs droits à la démocratie et l’arrêt de l’interventionnisme grandissant de la Chine dans cette île connue pour vivre sous un système différent que celui de la Chine continentale.

Encore une fois, les forces de l’ordre se sont montrées intransigeantes et violentes face à des manifestants vêtus de noirs, symbole de leur mouvement pro-démocrate. Gaz lacrymogène et gaz au poivre ont été lancés sur les manifestants en réponse à des jets de cocktails Molotov.

Selon les organisateurs des manifestants, plus d’un million de Hongkongais étaient présents pour donner un nouveau souffle à la mobilisation qui a débuté en juin dernier et qui reste toujours aussi soudée et déterminée malgré les affrontements avec la police.

Autorisée, cette manifestation marquant le début de l’année 2020 a connu une « participation totale (qui) a dépassé le 1,03 million du 9 juin », a estimé dans un communiqué le Front civil des droits de l’homme (FCDH), se référant à la première manifestation d’ampleur marquant le début véritable du mouvement.

« La police nous a demandé de disperser la marche« , ont crié les organisateurs dans leur mégaphone aux manifestants. « S’il vous plaît, partez immédiatement, dans le calme et lentement« , ont-ils ajouté. Les autorités ont demandé aux organisateurs de mettre fin à la marche autorisée plus tôt que prévu à cause des affrontements qui ont commencé dans le quartier de Wan Chai.

Selon la police, environ 400 manifestants ont été arrêtés lors de cette marche voulue pacifique. Les manifestants ont été arrêtés notamment pour « rassemblement illicite et détention d’armes », a déclaré lors d’une conférence de presse un responsable de la police hongkongaise, Jim Ng.

Venezuela: Au moins 10 morts dans une mutinerie