El Othmani : Promesses d’une régionalisation encore plus avancée

29 Déc 2019 à 12:52 Gouvernement
El Othmani : Promesses d’une régionalisation encore plus avancée

Le Chef du gouvernement a conclu sa visite de fin de semaine à Casablanca-Settat par une réunion avec les élus du Conseil de la région et les présidents de commission. Une occasion pour lui d’approfondir le dialogue sur certains des questions et dossiers soulevés lors de sa visite, et notamment d’emploi au niveau régional.

Saâd-Eddine El Othmani a annoncé la fin de l’emploi national dans les secteurs gouvernementaux à l’exception des administrations centrales, et sa compensation pour l’emploi régional en ligne avec les chantiers de la régionalisation avancée.

Dans son discours, devant les élus de la région Casablanca-Settat et aux côtés de certains ministres et directeurs d’administrations publiques qui ont été du déplacement, le Chef du gouvernement a déclaré que le gouvernement ne reculerait pas dans ce nouveau chantier qui bénéficie du patronage spécial du roi Mohammed VI. Le souverain a en effet appelé à de nombreuses occasions à accélérer le processus d’application d’une régionalisation avancée, crédible et avec des réformes profondes des structures de l’État.

Le Chef du gouvernement a ajouté dans son allocution diffusée sur sa page Facebook, que « le gouvernement est conscient depuis le début que le succès de ce chantier repose sur deux choses, à savoir la décentralisation administrative et la coopération entre les autorités et l’État à travers la conclusion de contrat-programmes qui permettent la mise en œuvre des compétences conjointes mentionnées dans le cadre du Programme de développement régional contenu dans les stratégies sectorielles ».

El Othmani a expliqué à ce propos que « la décentralisation administrative nécessite de réduire et d’agréger les secteurs gouvernementaux », notant que ce qui s’est passé lors du remaniement ministériel à travers la réduction du nombre de portefeuilles « est un prélude au succès des chantiers de décentralisation administrative ».

En ce qui concerne la mobilisation des ressources financières pour les régions, comme stipulé dans l’Article 188 de la loi organique sur les régions, le Chef du gouvernement a déclaré que « la hausse de la part des régions dans l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu a été portée à 5 % avant que la fixation du plafond ne soit spécifiée dans la loi organique elle-même ». De même qu’une « enveloppe de 9,6 milliards de DH a été consacrée dans le Projet de loi de finances 2020 pour le Fonds de solidarité entre les régions ».

La visite de Saâd-Eddine El Othmani du côté de la région de Casablanca Settat est la neuvième du genre après des visites successives avec des membres du gouvernement depuis juillet 2017. Le Chef du gouvernement avait commencé par la région de Beni Mellal-Khenifra, puis Drâa-Tafilalet, Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa, et l’avant-dernière à Dakhla-Oued Eddahab.

Grande mobilisation à Rabat pour la remise en liberté du journaliste Omar Radi