Mandat d’arrêt international contre l’ancien PM ivoirien Guillaume Soro

24 Déc 2019 à 13:43 Monde
Mandat d’arrêt international contre l’ancien PM ivoirien Guillaume Soro

L’ex-chef de la rébellion ivoirienne et candidat à la présidentielle de 2020, le président du GPS (Générations et peuples solidaires) Guillaume Soro était à bord d’un vol privé en direction d’Abidjan, sauf qu’en dernier lieu il a été dérouté vers le Ghana à Accra. C’est l’émission par la Côte d’Ivoire d’un mandat d’arrêt international qui l’a fait changer d’avis au tout dernier moment.

Pas de retour donc en Côte d’Ivoire pour Guillaume Kibafori Soro pour débuter sa campagne dans le cadre de la présidentielle de 2020. L’ancien président de l’Assemblée nationale et candidat à la présidentielle ivoirienne de 2020 se trouvait depuis six mois hors de son pays en France.

Pourtant la semaine dernière tout semblait être en règle afin qu’il puisse rentrer en Côte d’Ivoire et tout permettait à l’ancien Premier ministre de se poser dans son pays sans problèmes. Son retour prévu un premier temps pour dimanche avait été recalé de 24 heures en raison de la visite du président français Emmanuel Macron en Côte d’Ivoire. Les autorités ivoiriennes avaient interdit un meeting de l’opposition prévu samedi et repoussé l’arrivée de Guillaume Soro de dimanche à lundi.

A quelque chose malheur est bon, le jour J le procureur de la République déclarait en ce lundi « Un mandat d’arrêt international a été requis contre Guillaume Kibafori Soro » motif avancé par le juge d’instruction seul à délivrer des mandats d’arrêts internationaux en cas d’absence des mis en cause : tentative contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national, recel de détournement de deniers publics et pour blanchiment de capitaux. Des faits que la Direction de la surveillance du territoire (DST) instruisait déjà.

Aussitôt la nouvelle divulguée plusieurs caciques du GPS (Générations et peuples solidaires), son mouvement citoyen, ont été embarqués par la gendarmerie, selon les avocats du parti. Un mandat d’arrêt a été émis à son encontre par la justice ivoirienne ainsi qu’à plusieurs proches dont son petit frère, des députés et des présidents et vice-présidents de partis.

L’aéroport militaire, où l’ancien ministre devait atterrir, a été bloqué par les forces de l’ordre. Presque aucun militant du GPS n’était présent sur place. Entre-temps, l’avion au-dessus du Burkina Faso changeait de cap et se dirigeait vers le Ghana. En soirée des sources concordantes et qualifiées de crédibles en provenance d’Accra et d’Abidjan font état du décollage de l’avion transportant le « leader générationnel », du Ghana vers l’Espagne.

Guillaume Kibafori Soro a longtemps été le meilleur allié du président Alassane Ouattara, qu’il a aidé à porter au pouvoir lors de la crise post-électorale de 2010-2011 avec l’appui des forces rebelles qu’il dirigeait. Mais alors qu’il était Premier ministre (2011-2012), ses relations se sont progressivement dégradées avec le chef de l’Etat, qui voulait brider ses ambitions présidentielles, jusqu’à la rupture. Dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011 qui avait fait 3.000 morts, la présidentielle d’octobre 2020 s’annonce tendue et très certainement en l’absence d’un rival aux ambitions tuées dans l’œuf.

Algérie: A quoi faut-il s'attendre après la mort de Gaid Salah?