Maroc-Israel: Le Parlement dément toute déclaration de Malki et Kayouh à Maariv

18 Déc 2019 à 12:58 Parlement
Maroc-Israel: Le Parlement dément toute déclaration de Malki et Kayouh à Maariv

Dans deux mises au points distinctes, les Bureaux des deux Chambres du parlement « démentent catégoriquement » le fait que le président socialiste de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et le vice-président Istiqlalien Abdessamad Kayouh aient donné une déclaration à  l’un des quotidiens phares de la presse israélienne, Maariv. Tous les deux étaient à Paris en fin de semaine dernière pour prendre part à un Forum Parlementaire Maroco-Francais.

La parution, dimanche dernier, d’un article de presse israélien rapportant des propos attribués aux deux hommes politiques a largement été relayée par les médias marocains. Et c’est l’appartenance politique des deux responsables parlement qui a le plus fait réagir les internautes, étant donné que l’USFP et l’Istiqlal ont longtemps abhorré toute normalisation ou relation bilatérale avec l’Etat hébreu.

« Les détails que contiennent certaines coupures de presse n’ont rien la vérité », répond le Bureau de la première Chambre, pour qui « des organismes bien connus ambitionnent de porter atteinte à la qualité des relations entre le Maroc et la France, et cherchent à sous-estimer les résultats positifs de ce Forum parlementaire ». Idem pour le Bureau de la deuxième Chambre qui s’est dit « extrêmement surpris » par rapport aux déclarations contenues dans l’article du quotidien israélien Maariv.

« C’est quelque chose que les chefs des groupes parlementaire ayant participé au Forum démentent catégoriquement », ajoute l’instance.

De plus que les deux Bureau soulignent, dans le PV de leur réunion hebdomadaire, que « les entretiens bilatéraux et les déclarations à la presse se sont déroulés en présence des membres de la délégation parlementaire, qui comptait les présidents des groupes et groupements parlementaires des deux Chambres du parlement, en plus des représentants de médias officiels ».

Toujours est-il que selon l’article de Maariv, Habib El Malki et Abdessamad Kayouh auraient déclaré au quotidien hébreu que « les relations maroco-israéliennes ne devraient pas se développer au cours de la période actuelle, en réponse aux récents propos de plusieurs médias de l’Etat juif sur l’existence d’un rapprochement maroco-israélien ».

Habib El Malki aurait également confirmé au média israélien que ce qui avait été relayé concernant une prochaine visite officielle du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Maroc « n’était que des rumeurs médiatiques ».

Pour sa part, Abdessamad Kayouh aurait expliqué dans le même article que « la position officielle du Maroc est stable: il n’est pas possible d’entrer en relations officielles avec Israël ».

Le journal Maariv ajoute en outre que les élus parlementaires marocains auraient confirmé que les Israéliens sont « invités à poursuivre leurs visites au Maroc ».

Eaux territoriales: mise à jour de la loi fixant les frontières maritimes du royaume