5G : Est-il judicieux d’acheter maintenant au Maroc un smartphone doté de la prochaine génération du réseau ?

17 Déc 2019 à 13:04 High-tech
5G : Est-il judicieux d’acheter maintenant au Maroc un smartphone doté de la prochaine génération du réseau ?

Le marché des smartphones est bien saturé en termes d’offres, surtout en cette fin d’année, où de nombreux consommateurs choisissent de changer leurs terminaux, face à différentes offres promotionnelles. La 5G est le futur du secteur, mais est-il bien intéressant d’investir dans un terminal que l’on n’exploitera pas à 100 % ?

On ne jure désormais plus que par la 5G, et les arguments sont de taille. La prochaine génération du réseau promet des échanges d’informations à une vitesse jamais vue auparavant, sans parler de la quantité de data que l’on pourrait transférer en si peu de temps. En effet, techniquement parlant, l’on parle d’un débit minimum de 1 Gb/s, ce qui est jusqu’à 100 fois supérieur à ce que propose la 4G et la 4G+ actuellement. L’on parle même de streaming de 4K, 8K et même 3D de façon continue, sans interruption du réseau.

La 5G a déjà été déployé dans certains pays, que ce soit en Amérique, en Europe, en Asie et même en Afrique. D’ailleurs, il est à noter que le royaume a lui aussi entamer la course à la 5 G, à en juger par les essais techniques effectués par les 3 opérateurs nationaux en début d’année, suite à la mise en place d’un cadre réglementaire par l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT), notamment la loi n° 121-12, modifiant et complétant la loi n° 24-96, qui a pour objectif de faciliter la transition vers la 5 G pour les opérateurs et leurs clients et d’éviter les pratiques de concurrence déloyale.

Les essais des opérateurs télécoms nationaux se sont avérés prometteurs, et laissaient même à penser que le Maroc profiterait de la 5G au même rythme de déploiement qu’en Europe, c’est-à-dire pour un déploiement effectif à partir de début 2020.

Acheter ou ne pas acheter, telle est la question

Le marché marocain est l’un des plus riches en termes d’offres mobiles, notamment pour ce qui est du matériel. Selon les données de l’ANRT pour l’année 2018, le taux de pénétration mobile est de 130,73 %, notant que 99,8 % des ménages nationaux sont équipés de smartphones, phablettes et tablettes. Sur la base de ces données, et en effectuant un tour sur le marché formel et informel, il est facile de comprendre que les Marocains sont avides de nouvelles technologies.

Le déploiement de smarpthones de dernière génération se fait au même rythme que l’étranger, avec un écart de 2 à 3 mois maximum en général. Cela dit, il est bien possible d’acquérir certains terminaux lors de leur lancement mondial en les achetant en ligne ou dans l’informel, avant qu’ils ne soient lancés « officiellement ».

Donc, la question qui se pose maintenant : est-il intéressant d’investir dans un smartphone 5G actuellement au Maroc ? La réponse est NON. Pourquoi ? Pour diverses raisons. En effet, la technologie en est encore à ses débuts dans le monde entier, ce qui implique la présence de bugs qui seront corrigés au fur et à mesure du déploiement effectif du réseau.

De plus, il est devenu monnaie courante de voir plusieurs lancements d’un même produit par les constructeurs, dans un souci de maximiser ses profits et d’être le « premier » à avoir investi un quelconque segment technologique. L’on devrait donc attendre que la technologie soit réellement déployée et fonctionnelle à 100 %, mais surtout de façon stable, avant de penser à acheter un terminal doté de 5 G. De plus, c’est une technologie qui coûte cher à l’heure actuelle, à noter que le prix des smartphones qui en sont équipés dépasse les 1000 euros (11.000 dirhams).

Par ailleurs, il y’a la question du « quand ? ». Sur ce point, malheureusement, il faudra oublier l’horizon 2020 et voir jusqu’en 2022, selon les données du Global Connectivity Index (GCI 2019), établi par Huawei. Le géant technologique chinois indique que pour ce qui est du royaume, il faudra attendre au moins deux ans de plus, avant de pouvoir profiter de la 5e génération du réseau.

Cette situation s’explique par un certain retard au niveau du déploiement de la 4G et 4G+ actuellement, d’autant plus que certaines régions du pays ne disposent même pas de la couverture basique. À ce niveau, le rapport indique que le Maroc est « au-dessus de la moyenne, mais avec un fort potentiel d’évolution ».

Donc, si l’on aspire à acquérir un smartphone 5G maintenant, ce serait surtout pour faire son intéressant, mais rien d’autre, car l’on ne pourra en aucun cas en profiter pleinement pour le moment.

DGI : L'application mobile "Daribati" se dote d'une nouvelle fonctionnalité