Football : L’année 2019 en 19 faits marquants (2/3)

14 Déc 2019 à 10:30 Sport
Football : L’année 2019 en 19 faits marquants (2/3)

2019 touche à sa fin. L’occasion de faire un bilan sur les événements footballistiques qui ont marqué l’année, et rythmé le quotidien des amoureux de ce sport, aussi bien au niveau international que national. Hespress FR a sélectionné 19 faits marquants de l’année 2019, en voici la deuxième partie.

L’élimination choc du Maroc en 8e de finale de la CAN 2019 face au Bénin : 

Le 05 juillet est une date à oublier pour les Marocains. Un coup de massue, un rêve brisé. Les Lions de l’Atlas n’ajouteront pas une deuxième étoile à leur maillot. Pourtant favori de la compétition, le Maroc s’est incliné aux tirs au but face à la petite, mais redoutable équipe du Bénin, après le penalty raté de Hakim Ziyech, à la 94e minute.

La sélection marocaine, l’ancien entraîneur des Lions Hervé Renard et Hakim Ziyech encaissent les critiques et les articles peu élogieux à leurs égards. Plusieurs facteurs sont à prendre en considération pour ce piteux bilan en CAN 2019.

Meneur de sa sélection à cette époque, Hervé Renard n’a visiblement pas opté pour la meilleure des tactiques. Conscient d’un manque offensif qui se ressent, Renard a préféré se concentrer sur la défense, avec un pressing haut et un effort physique pour ses défenseurs. L’incapacité à trouver des issues a beaucoup désavantagé le groupe qui manque fortement d’attaquants.

Autre erreur pointée du doigt par les professionnels du domaine, le choix de faire joueur Hakim Ziyech tout au long de la compétition, après sa grosse saison au sein de l’Ajax Amsterdam. En dessous physiquement dès les premières rencontres, la pépite ajacide a continué d’être appelé sur le terrain par son coach.

À vouloir bien faire, le milieu de terrain de 26 ans s’est complètement loupé. Les choses devenaient plutôt compliquées lorsque le joueur n’arrivait plus à trouver les solutions et créer les occasions de buts, comme il le faisait parfaitement à l’Ajax en Ligue des Champions. Conscient de la notoriété explosive du natif de Dronten, Renard s’appuie (un peu trop) sur lui, ce qui laisse penser que ce dernier aurait voulu donner aux supporters une raison de suivre avec insistance la sélection.

Insister sur les anciens (Nabil Dirar dont le poste peut être comblé par un botoliste, ou encore Khalid Boutaib blessé tout au long de la compétition) n’a pas porté ses fruits.

Cette élimination continue de hanter ceux qui l’ont vécu. Une défaite amère qui a conduit à de nombreux changements comme le départ de Hervé Renard et la retraite internationale de Medhi Benatia et M’barek Boussoufa.

Liverpool s’adjuge son 6e trophée en Ligue des Champions 

En juin dernier, Liverpool a remporté la Ligue des champions 2018/2019 après avoir battu Tottenham Hotspur 2-0 lors d’une finale entièrement anglaise à Madrid.

Il s’agit du 6e titre de la plus importante compétition interclubs d’Europe pour l’équipe anglaise. L’année dernière, Liverpool a perdu contre le Real Madrid.

Ce match était loin d’être la meilleure finale jamais disputée. Les deux équipes se connaissaient trop bien. Après une première mi-temps décevante de la part des deux équipes, le match a commencé à prendre de la vitesse en seconde période.

Au fil du temps, Tottenham a créé plus de chances de marquer. Mais c’est sans compter sur Allison Becker qui a effectué les arrêts nécessaires pour garder Liverpool en tête du match.

Les Reds espèrent conserver leur titre lors de cette campagne européenne 2020/2021. Le géant de Premier League, qualifié aux 8e de finale, connaitra son adversaire, lundi 16 décembre.

La résurrection d’Amine Harit

En l’espace de quelques mois, Amine Harit est passé de joueur indésirable à un indispensable au sein de Schalke 04. Après une année creuse marquée par un accident de voiture mortel, l’international marocain s’est ressaisi pour le plus grand bonheur de la direction du club allemand qui lui a accordé une deuxième chance.

Cette deuxième chance, le Lion de l’Atlas l’a prise comme un nouveau départ. Et quel renouveau ! Comme un phénix qui renaît de ses cendres, Harit a disputé 16 matches avec Schalke cette saison, accumulant six buts et cinq passes décisives. Des performances qui ont attiré l’œil des plus grands clubs d’Europe, tels que l’AC Milan, Liverpool ou encore le FC Barcerlone.

L’ancien de Nantes a également été élu meilleur joueur de la Bundesliga du mois de septembre et d’octobre. Malgré les convoitises, Amine Harit a décidé de continuer l’aventure avec les Royal Blues jusqu’en 2024, lui qui veut encore prouver qu’il peut devenir l’un des meilleurs joueurs dans son poste.

L’élimination de l’Ajax Amsterdam en demi-finale de la Ligue des Champions 

C’est un match d’anthologie qui a eu lieu, en mai dernier, au Johan Cruyff Arena, opposant l’Ajax Amsterdam à Tottenham Hotspur, en demie finale.

Après avoir impressionné le monde entier en éliminant de grosses équipes telles que la Juventus de Turin ou encore le Real Madrid, la jeunesse combative de l’Ajax a raté le dernier coche, éliminée à la dernière minute par Tottenham Hotspur (2-3) grâce à un triplé inattendu de Luca Moura qui a laissé les supporters néerlandais sans voix.

Tout au long de la compétition, Hakim Ziyech et ses coéquipiers ont régalé les supporters avec leur jeu d’équipe, leur fougueuse énergie, leur technique parfaite et leur rage de vaincre.

Le beau parcours du club d’Erdivise n’a pas échappé à l’œil des internautes qui sont tombés amoureux de l’équipe néerlandaise cette saison, en raison de sa superbe philosophie de jeu offensive. Ces derniers ont été nombreux à exprimer leur déception face à la situation.

L’Ajax Amsterdam n’a pas réussi à faire mieux cette saison, éliminé aux portes des 8e de finales de la LdC face à Valence (1-0). Cette jeunesse dorée retrouvera donc les chemins de la Europa League.

Le penalty raté de Hakim Ziyech/Lynchage médiatique 

Le parcours du Maroc en Coupe d’Afrique a notamment été marqué par les prestations de Hakim Ziyech. Annoncé comme « la star » de la sélection marocaine, le joueur de l’Ajax Amsterdam n’a pas réussi à convaincre, bien en dessous de ses coéquipiers.

Le Marocain s’est vu accorder ce qui a été vu comme le « penalty de la victoire », à la 94e minute. À force de vouloir bien faire, et conscient de la pression sur ses épaules, l’ancien du FC Twente s’est raté, ce qui a coûté cher à sa sélection.

Après l’élimination des Lions, le milieu de terrain âgé de 26 ans a fait l’objet de vives critiques, aussi bien de la part de la presse que des supporters marocains, qui semblent toujours hantés par ce ratage.

Le milieu de terrain âgé de 26 ans était récemment revenu sur ce malheureux passage de sa carrière, afin de mettre un terme aux nombreux reproches dont il a fait l’objet.

« J’essaye d’oublier cet épisode, mais c’est comme ça le football, même les plus grands joueurs au monde ratent des penalties. Je me disais il faut que j’oublie ça et que j’avance et c’est ce que j’ai fait. Ma confiance est là aujourd’hui et je me concentre sur moi-même et l’équipe et nous verrons ce que nous pouvons faire », a-t-il expliqué pour fermer ce chapitre.

Coupe du monde féminine 2023 : Quatre dossiers de candidatures pour l'organisation de l'événement