Pas d’alcool ni de tables VIP lors du combat Rico Verhoeven vs Badr Hari

10 Déc 2019 à 11:07 Sport
Pas d’alcool ni de tables VIP lors du combat Rico Verhoeven vs Badr Hari

La tension entre Rico Verhoeven et Badr Hari a amené les autorités à interdir l’alcool et les tables VIP lors de la rencontre explosive entre les deux champions le 21 décembre 2019 à Arnhem, aux Pays-Bas.

 Rico Verhoeven vs Badr Hari, c’est le combat de l’année tout sport de combat confondus. Le 21 décembre prochain, les deux champions de kickboxing s’affronteront au GelreDome d’Arnhem pour une revanche après une première rencontre qui avait vu la victoire du Néerlandais suite à une blessure au bras du Marocain. Lors de l’événement Glory, près de 30.000 spectateurs sont attendus. Les fans marocains, la « Badr Army », sont attendus en nombre pour supporter leur champion.

Les Marocains attendus en nombre

Selon l’organisation Glory, des milliers de supporters viendront d’Amsterdam, Rotterdam, Sen Haag, Utrecht, Eindhoven mais également de Belgique et d’Allemagne où vit une forte communauté marocaine. Un engouement à la hauteur du combat mais qui risque de faire grincer quelques dents. En effet, la ville d’Arnhem a informé que chaque spectateur sera fouillé pour éviter l’entrée d’objet illicite alors que les personnes âgés de moins de 18 ans et non accompagnés seront recalées. De plus, la Dutch Martial Arts Authority a annoncé que la vente d’alcool et notamment de bière sera également proscrite durant cet événement.

22.000 places déjà vendus

« Ce n’est un secret pour personne que les agressions et la violence sont des conséquences possibles d’une consommation (excessive) d’alcool », est-il indiqué. Conséquence, il n’y aura aucune table VIP car « l’organisation veut une ambiance et un environnement sportifs, parce que le kickboxing, c’est le sport de haut niveau ». A ce jour près de 25.000 places ont été vendues, selon les médias locaux qui s’attendent à un raz de marée des supporters marocains le jour de la rencontre.

Viré d'Arsenal, Unai Emery approché par Everton