Proche du Polisario, une délégation parlementaire espagnole interdite d’accès à Laâyoune

02 Déc 2019 à 12:12 Politique
Proche du Polisario, une délégation parlementaire espagnole interdite d’accès à Laâyoune

Les autorités marocaines ont intercepté et interdit l’accès au territoire national à un groupe de députés issus du Parti nationaliste basque, du Parti populaire et de Podemos. Il s’apprêtaient à faire une visite à Laâyoune et participer à des discussions avec des éléments du front Polisario. Mais ils n’ont pas pu descendre de leur avion, contraints de regagner l’aéroport de Las Palmas d’où ils avaient décollé un peu plus tôt ce dimanche soir.

Selon l’agence de presse espagnole EFE, Carmelo Barrio, l’un des députés du Parti populaire basque, coordinateur du groupe qui devait visiter Laâyoune, a déclaré que dès l’atterrissage de leur avion à Laâyoune en provenance de Las Palmas, un représentant du gouvernement marocain leur a verbalement expliqué qu’ils ne pourraient pas rentrer sur le territoire qu’ils devaient retourner aux Îles Canaries par le même avion.

Ce n’est pas la première fois que les autorités du Royaume interdisent l’accès à une délégation parlementaire ou des journalistes connus comme étant « proches » du front Polisario.

EFE indique à ce propos que le gouvernement marocain a maintes fois et clairement indiqué que la politique du Royaume à l’égard des étrangers dans les provinces du Sud « est claire et fondée sur la transparence », soulignant que « les cas liés à l’expulsion de certains étrangers de ces provinces étaient très limités ».

De même que les responsables gouvernementaux marocains ont souligné à de nombreuses occasions que le pays refuse de recevoir toute personne désirant porter atteinte à l’ordre public et, à cet égard, aux exigences de la souveraineté et de la loi dans le traitement de ces cas individuels.

Le Roi félicite le Président de l’EEAU à l’occasion de la fête nationale de son pays