PLF 2020: plus de 15.000 enseignants à recruter et un programme d’orientation depuis le collège

29 Nov 2019 à 17:44 Education
PLF 2020: plus de 15.000 enseignants à recruter et un programme d’orientation depuis le collège

Dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) 2020, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a présenté ce vendredi devant la Commission de l’éducation, des affaires culturelles et sociales de la deuxième Chambre le sous-budget de son département. Il a notamment comparé les dépenses publiques que le gouvernement prévoit d’allouer au secteur de l’Education nationale pour 2020, à celles de l’année précédente.  

Said Amzazi a commencé par indiquer aux membres de la Commission que le Projet de sous-budget de son ministère prévoit pour l’unique secteur de l’Education nationale une enveloppe de 59,45 milliards de DH. Il s’agit d’une « augmentation de 18% » par rapport à 2019. Première dépense dans les comptes du ministère, la création de nouveaux postes budgétaires, ce qui permettra de recruter 15 344 enseignants, « dont 15 000 cadres des Académies régionales d’éducation et de formation ».

Au sein de cette Commission où siègent des conseillers issus du monde syndical, certains élus n’ont pas manqué l’occasion pour évoquer l’appellation d’« enseignants contractuels », ce que le ministre a réfuté en expliquant que « l’appellation officielle a changé en mars 2019 ».

Citant les programmes mis au point par le ministère et leur contrepartie budgétaire, Said Amzazi a passé en revue ceux qui sont désormais inclus dans la loi-cadre du secteur, votée en juin dernier. C’est notamment le cas du Programme national de diffusion et de développement de l’enseignement primaire (PNDDEP), le renforcement du Programme d’aide sociale aux élèves, la Promotion de l’enseignement préscolaire et des écoles communales, l’Education non formelle, ainsi que le Programme national d’éducation inclusive.

Orientation scolaire anticipée

Il a rapporté dans ce sens que « le plus important de ces programmes », le PNDDEP, consiste « à inscrire 120.000 nouveaux enfants à l’école pour atteindre un taux de scolarisation de 57,5% ». Le ministère s’active en parallèle pour « la construction et l’équipement de 3801 classes dans des institutions d’enseignement primaire ».

Concernant la promotion de l’offre scolaire et des écoles communales, le programme de travail du ministère pour 2020 vise, d’après Amzazi, à « créer 159 nouvelles institutions, réparties entre 63 écoles primaires communales, 20 écoles primaires, 40 écoles secondaires dites +préparatoires+, 36 lycées et 23 pensionnats scolaires ».

Coté orientation scolaire, le ministre a assuré que « des travaux seront menés au cours de l’année scolaire en cours pour renforcer les structures de d’orientation scolaire, professionnelle et universitaire en les dotant de ressources humaines suffisantes et qualifiées ». Une augmentation du nombre de conseillers en éducation est ainsi prévue, passant de 300 à 349 par rapport à 2018/19.

Près de 3.000 bacheliers récompensés par la bourse "Istihqaq"