La Bolivie redessine sa diplomatie en rouvrant son ambassade aux Etat-Unis

27 Nov 2019 à 21:15 Monde
La Bolivie redessine sa diplomatie en rouvrant son ambassade aux Etat-Unis

La Bolivie avec une décision inédite à savoir nommer un ambassadeur aux États-Unis depuis onze ans rompt avec son passé récent quand Evo Morales était aux commandes du pays. Cette rupture avec l’ancien système est un virage à 180°. Depuis lors, les deux ambassades étaient dirigées par des chargés d’affaires.

Le nouveau gouvernement de la Bolivie a, en plus, rappelé, ou démis tous les ambassadeurs, nommés sous la présidence Morales, à l’exception de ses représentants au Pérou et au Vatican. Dans ce contexte les diplomates vénézuéliens avaient également été renvoyés, et ce dans le cadre de la première mesure diplomatique de la présidente autoproclamée, la sénatrice de droite Jeanine Añez.

Le prochain ambassadeur bolivien, qui officiera aux États-Unis, si le parlement majoritairement acquis à Evo Morales le veut bien (vote d’approbation) est Walter Oscar Serrate a gazouillé sur son compte Twitter, Karen Longaric la ministre des Affaires étrangères. Walter Oscar Serrate est l’ancien représentant de la Bolivie aux Nations unies.

Jeanine Añez aussitôt au pouvoir en Bolivie a vite fait de redessiner la politique étrangère du pays andin et a donné le ton en imposant d’entrée sa marque. Rapidement reconnue par Washington elle a elle-même reconnu l’opposant vénézuélien Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela, à l’instar d’une cinquantaine de pays, dont les États-Unis.

Nouveau discours de Gaid Salah : Un avertissement aux ingérences étrangères