Huawei étend son offre marocaine de smartphones avec le Y9s

26 Nov 2019 à 18:03 High-tech
Huawei étend son offre marocaine de smartphones avec le Y9s

La firme marocaine du constructeur chinois de smartphones, Huawei, vient d’agrandir son catalogue de terminaux disponibles à la vente. La famille Y, destinée aux jeunes (et moins jeunes), s’agrandit avec l’arrivé du Y9s, qui se veut en tant que digne successeur du Y9 Prime 2019, qui se place au top des ventes sur le marché national depuis son lancement.

Huawei a présenté son dernier né dans le milieu de gamme, le 26 novembre à Casablanca, au sein de ses nouveaux locaux au niveau de la Marina. Cela dit, ce nouveau terminal, proposé à 2999 dirhams se veut bien plus qu’un simple Y9 remis au goût du jour, puisqu’il propose pas mal de fonctionnalités disponibles sur des smartphones du segment moyen/haut de gamme.

En effet, pour le prix proposé, les utilisateurs ont droit à 3 capteurs d’images de 2 +48 +5 MP, dont l’objectif est de garantir des photos de haute qualité dans différents scénarios. De plus, celui-ci dispose du même processeur, notamment le chipset maison Kirin 710 F. Cette puce, qui est la même que sur le P30 Lite, permet de profiter de parties de jeu, tout en garantissant un équilibre entre les performances, l’autonomie et la chauffe du terminal.

Par ailleurs, le Y9s embarque un capteur avant Pop-Up, dans la mesure où l’on peut voir la caméra apparaître et disparaître dans son tiroir. Selon ce que nous avons pu constater, celle-ci n’est pas bruyante, contrairement à d’autres terminaux qui proposent cette fonctionnalité. Huawei indique par ailleurs que cette caméra est très durable, dans la mesure où elle peut supporter un poids de 15 kg pendant 5 à 6 secondes. L’une des fonctions intéressantes à ce niveau, réside dans le fait que la caméra avant se range automatiquement lorsque le smartphone détecte qu’il est en train de tomber, ce qui risque de bien plaire aux utilisateurs.

Le smartphone est par ailleurs doté d’un capteur d’empreinte situé, non pas au dos ou à l’avant, mais sur le côté droit, ce qui facilite bien son maniement. L’autre partie intéressante réside dans le fait que le terminal propose un combo de 6 Go de RAM et de 128 GB de stockage interne, extensible jusqu’à 512 GB via microSD. Le Y9s sera disponible en précommande à partir du 30 novembre, pour un lancement officiel le 7 décembre prochain.

Des hauts et des bas, mais on reste confiant

2019 a  été bien dure pour Huawei dans le monde. Le géant technologique s’est retrouvé au cœur de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ce qui a impacté ses performances pendant un bon moment, mais sans que la compagnie ne baisse les bras pour autant. Que ce soit pour les smartphones, les objets connectés ou l’infrastructure réseau, Huawei maintient le cap de ses activités à l’heure actuelle.

Hespress FR s’est entretenu avec Yassine El Khabbaz, directeur marketing Huawei Maroc, à l’occasion du lancement du Y9s, afin de discuter de la position du chinois au sein du royaume. Notre interlocuteur nous a ainsi déclaré que la compagnie se place actuellement à la deuxième position des ventes de smartphones sur le marché national, détenant une part de 20,3 % à fin avril dernier. Celui-ci nous a confié que les Marocains sont particulièrement friands des terminaux moyens de gamme, notamment le Y9 Prime 2019, qui a fait le principal des ventes de la compagnie.

Pour ce qui est de la question que tout le monde se pose, concernant la disparition des services Google sur les terminaux du constructeur, El Khabbaz nous a expliqué que cela était anticipé depuis longtemps par Huawei, qui a bien déployé ses propres solutions, notamment un magasin d’applications qui lui est propre, mais que le constructeur continue à ce jour à utiliser les services de la compagnie américaine.

« Nous continuons actuellement à utiliser les Google Mobile Services (GMS), car il est bien difficile de remplacer une interface largement utilisée dans le monde, et que les utilisateurs connaissent bien. Toutefois, nos services, à savoir Huawei Mobile Services (HMS) ne sont pas si différents de ceux présents sur Android. Il s’agit d’une simple question d’adaptation », nous a-t-il expliqué, concernant le déploiement des applications du constructeur sur ses futurs terminaux.

Dans ce sens, il est à noter que la série Mate 30 est la première du constructeur à ne pas embarquer les GMS, mais propose les HMS, puisqu’elle est livrée avec l’EMUI 10, qui se base sur différents codes en open source, dont l’Android Open Source Project (AOSP) de Google. Cela dit, les terminaux disponibles sur le marché marocain sont bien équipés d’Android, donc il n’y a pas de souci à se faire à ce niveau.

Pour ce qui est des ventes, notre interlocuteur nous a expliqué que le blocus des USA a bien résulté dans une baisse durant une semaine, mais que le « bad buzz s’est vite transformé en succès, surtout que les consommateurs ont continué d’acheter les smartphones Huawei ».

Concernant la diversification de ses produits sur le marché national, notamment du fait que le segment des wearables reste restreint au circuit informel, El Khabbaz nous a indiqué que le constructeur procédera à la vente « officielle » de ses objets connectés à partir du mois prochain. Ainsi, Huawei proposera ses montres et bracelets connectés, en plus d’écouteurs en tout genre, et même des équipements axés santé, notamment des balances intelligentes.

IAM : Gabon Telecom, lance un champ d'expérimentation de la 5G à Libreville