Badr Hari ne veut pas entendre parler de revanche face à Rico Verhoeven

26 Nov 2019 à 12:28 Sport
Badr Hari ne veut pas entendre parler de revanche face à Rico Verhoeven

Badr Hari et Rico Verhoeven vont s’affronter une deuxième fois dans le ring, le 21 décembre 2019, lors de l’événement « Glory Collision 2 » aux Pays-Bas. Ce combat est déjà considéré comme le combat de l’année en kickboxing. Pour Badr qui a perdu la première manche, il s’agit non pas d’une revanche mais d’une première rencontre.

Dans un peu moins d’un mois, deux des plus grands kickboxeurs de l’histoire vont en découdre dans une rencontre qui s’annonce déjà légendaire. Il faut dire que les deux champions, aux personnalités aux antipodes, ne s’apprécient guère surtout après un premier combat tronqué, en 2016, qui a vu le Néerlandais levé les bras. Le Marocain avait dû abandonner en raison d’une fracture à l’avant-bras.

Depuis, les courbes se sont croisées et c’est aujourd’hui Rico Verhoeven qui est devenu le visage de la discipline. Il est, en effet, l’actuel détenteur de la ceinture des poids lourds de Glory, la principale organisation de kickboxing. De son côté, Badr Hari a accumulé les déboires entre détention pour agression et affaire de dopage. Mais ce combat sonne comme une résurrection pour Hari qui n’a toujours pas digéré sa défaite en 2016. « Rico ne m’a jamais battu’ », a ainsi expliqué le champion marocain à la version néerlandaise du magazine Men’s Health.

Le combat de tous les records

« En 2016, je n’étais pas fort. Il va maintenant me rencontrer pour la première fois », prévient-il. De son côté, Verhoeven a rappelé qu’il s’entraîne tous les jours pour être en forme juste pour un combat. « Dis-le, crois-le et vis-le, c’est mon principe dans la vie”, a précisé le champion du monde des poids lourds. Le très attendu combat entre le champion marocain, Badr Hari, et Rico Verhoeven, devrait battre tous les records.

Record de la prime au gagnant mais, aussi, pour le prix des billets d’entrée. Les pass les plus cher se sont arrachés à 1.500 euros soit plus de 15.000 dirhams et l’arène d’Arnhem affiche déjà complet. Les supporters marocains sont également attendus en nombre dans un pays où vivent plus de 500.000 de nos ressortissants.

L'incroyable dérapage raciste du président de Brescia sur Mario Balotelli