Guerre commerciale: Nouveaux pourparlers entre Washington et Pékin

26 Nov 2019 à 12:31
Guerre commerciale: Nouveaux pourparlers entre Washington et Pékin

Au moment où les Etats-Unis et la Chine accumulent les invectives mutuelles autant sur le plan politique qu’économique, sur le dossier de la guerre commerciale, les avancées se font à petits pas. Mardi, de nouvelles discussions téléphoniques ont eu lieu entre les représentants chinois et américains. 

Selon l’agence Chine nouvelle, les deux parties ont convenu de rester en contact afin de parvenir à « un accord préliminaire » dans la guerre commerciale qui les oppose. Pourtant, au vu des récents événements à Hong Kong et les interventions des Etats-Unis, la partie ne semblait pas gagnée d’avance.

« Les deux parties ont discuté de la manière de résoudre leurs préoccupations fondamentales mutuelles », a indiqué Chine nouvelle en référence au vice-Premier ministre chinois Liu He pour le négociateur chinois et, au représentant pour le Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin pour la partie américaine.

Toujours en référence aux discussions entre les deux grandes puissances mondiales, l’agence officielle chinoise a ajouté qu’il a été possible de « dégager un consensus sur la manière de résoudre ces problèmes » et que les deux belligérants ont « convenu de maintenir leur communication sur les questions encore en suspens lors des négociations sur un accord préliminaire ».

Avec ces perspectives d’éclaircies sur le dossier de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-unis qui plombe l’économie et la croissance mondiales, les bourses dans les quatre coins du globe ont rebondi cette semaine. Les investisseurs espèrent que les deux économies signeront leur accord partiel dans les prochaines jours.

Dimanche déjà, la Chine s’est montrée plus ferme envers les entreprises violant la loi sur la propriété intellectuelle (l’un des principaux sujets de désaccord entre Washington et Pékin), en publiant une directive appelant à des sanctions renforcées.

Tensions franco-allemandes sur fond de la situation de l'OTAN?