Hong Kong: Les manifestants pro-démocratie inversent la tendance des urnes

24 Nov 2019 à 13:21 Monde
Hong Kong: Les manifestants pro-démocratie inversent la tendance des urnes

Les élections locales à Hong Kong ont mobilisé un nombre sans précédent d’électeurs, dimanche 24 novembre, alors que ces élections n’intéressent pas grand monde d’habitude. 

Mais cette fois-ci, les enjeux de ce scrutin sont plus importants et les manifestants pro-démocratie comptent bien en profiter pour faire entendre leur voix au pouvoir central chinois.

Si depuis juin la contestation des habitants de l’ancienne colonie britannique ne faiblit pas, ne trouvant aucun écho positif du côté de Pékin, ces élections locales, d’ordinaire boudées par les électeurs, est devenue comme une aubaine pour la rue.

Dès l’ouverture des bureaux de vote, de longues files d’attente se sont formées, un nombre impressionnant de votants sont venus inverser la tendance, celle qui voulait que les élus soient tous des pro-Pékin, alignés sur la politique du pouvoir central.

Cette fois-ci, les résultats devraient profiter au camp pro-démocratie, et qui, in fine, devrait donner plus d’aplomb à cette mouvance pour contrecarrer les projets de la Chine continentale pour cette région semi-autonome.

Sept heures avant la fermeture des bureaux de vote, 47,26% des inscrits avaient déjà voté, soit davantage que la participation totale des précédentes élections de 2015, qui était de 47,01%,  a annoncé la commission électorale du territoire semi-autonome.

Pour ce scrutin local, ce sont 452 membres de 8 conseils de district qui devraient être choisis. Ces élus décident des questions de la vie quotidienne, notamment de la collecte des ordures ménagères.

Les manifestants pro-démocratie entendent continuer leur lutte débutée depuis bientôt six mois, provoquant la plus grave fissure politique de l’ancienne colonie britannique depuis son retour dans le giron chinois en 1997. La contestation non seulement continue, mais elle s’amplifie au fur et à mesure que Pékin ne cède pas et montre des signes de résistance dans la violence.

Bolivie: De nouvelles élections présidentielles se profilent