Coupe du Trône : La VAR permet au TAS de réaliser l’exploit face à Agadir

18 Nov 2019 à 18:24 Sport
Coupe du Trône : La VAR permet au TAS de réaliser l’exploit face à Agadir

Le Tihad de Casablanca a remporté la 63e édition de la Coupe du Trône aux dépens du Hassania d’Agadir (2-1), ce lundi stade d’honneur d’Oujda. Grâce à l’intervention de la VAR en faveur du TAS, le club casablancais glane ainsi son premier trophée de son histoire devant le Prince Moulay Rachid, venu présider l’événement.

Le public du stade d’honneur d’Oujda a assisté, ce lundi, à un véritable exploit. Le Tihad de Casablanca, club de deuxième division, vient de s’offrir le premier trophée de son histoire en disposant, ce lundi, du Hassania d’Agadir (2-1), décidément maudit après trois finales perdues. Cette victoire, le club de Hay Mohammedi la doit au talent et à l’abnégation de ses joueurs, mais également à la VAR.

La VAR donne un coup de pouce au TAS

Les Casablancais peuvent, en effet, remercier cette technologie qui vient de faire son apparition lors des demi-finales. À la 75e minute et alors que le score est toujours de 1-1, un joueur du TAS, Marouane Zila, s’effondre dans la surface de l’HUSA. L’arbitre Adil Zourak pense en premier lieu à une simulation et sanctionne le fautif d’un carton jaune.

Sauf que les protestations des joueurs du TAS amènent les arbitres vidéos à visionner la scène au ralenti. Après quelques minutes de palabres, la sanction tombe. Zila a bien été fauché par Abdelkrim Baadi, auteur d’une faute stupide sur le coup. Le pénalty sera tiré et transformé par le héros du match, Oussama El Mellioui. Pourtant, tout avait bien commencé pour le Hassania Agadir sous les yeux du Prince Moulay Rachid, venu présider l’événement.

Agadir avait pourtant ouvert le score

En effet, dès les premières minutes de jeu, le HUSA s’est rué vers l’attaque se procurant rapidement des occasions. Sur l’une d’entre elles, le Sénégalais Malik Cissé a inscrit le premier but de la rencontre après un festival coté gauche d’Abdelkrim Baadi (13e).

Les Casablancais, biens en place et déterminés, ne sont pas affolés et ont tout de suite inversé la pression. La défense gadirie, pas très sereine, a finalement craqué sur une mauvaise relance bien exploitée par Oussama El Mellioui, auteur de finalement d’un doublé qui permet au TAS de devenir seulement la cinquième équipe de deuxième division à remporter la Coupe du Trône après l’AS FAR (1958-1959), la Centrale Laitière Association Sportive en 1983, le Majd Al Madina en 2000 et le Maghreb de Fès en 2016. Mohammed Rahim, le capitaine du TAS, a reçu le trophée des mains du Prince Moulay Rachid devant les 8 000 supporters du Tihad massés dans le stade.

La fête risque de durée un bon moment pour les Casablancais qui ont d’ores et déjà réussi leur saison puisqu’avec cette victoire, le TAS est officiellement le premier club marocain qualifié pour la prochaine édition de la Coupe de la CAF.

Mounir Chouiar s'éloigne de la sélection marocaine