Pay : Facebook cherche à révolutionner le transfert d’argent

13 Nov 2019 à 14:23 High-tech
Pay : Facebook cherche à révolutionner le transfert d’argent

Facebook compte bien révolutionner la finance numérique. Le réseau social a annoncé qu’il procédera prochainement au lancement d’un service baptisé « Pay », dont l’objectif est de faciliter les transferts d’argent, de pair à pair, au sein des différentes plateformes de la compagnie.

Facebook n’a jamais caché son intention de se lancer dans le domaine financier. Que ce soit avec la mise en place d’un espace dédié aux marchands, professionnels et occasionnels, ou le lancement de sa propre monnaie, Libra, la plateforme sociale vise à concrétiser la « vision » de Mark Zuckerberg concernant un état virtuel uni à l’échelle mondiale.

C’est ainsi que Facebook a dévoilé « Pay », un service qui se veut une nouvelle étape dans la stratégie financière du groupe américain, qui investit petit à petit les services bancaires conventionnels. Ainsi, le nouveau service de Facebook vise à faciliter le transfert d’argent d’individu à individu, et ce, sur les différentes plateformes de la compagnie, à savoir Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram.

Cela dit, ce service a bien d’autres fonctions, puisqu’il se veut comme un réel accès aux services bancaires via mobile, permettant d’effectuer des paiements sur différentes applications, de consulter son compte, le tout, de façon intuitive.

La compagnie a ainsi indiqué que Pay sera déployé, dans un premier temps, sur Facebook et Messenger, durant la semaine du 11 novembre aux USA, en se limitant aux achats de tickets, paiements de pair à pair (P2P) sur Messenger, en plus d’effectuer des transactions monétaires sur différentes pages commerciales du réseau social. Pay permettra aux utilisateurs de sélectionner leurs applications de paiement à travers une icône dédiée au niveau de l’espace réservé aux messages, à côté des fonctions d’envois d’images et de vidéos. Une fois le paiement effectué, un message de confirmation s’affiche dans l’historique des parties prenantes, confirmant la transaction.

Pour ce qui est de la sécurité du service, celui-ci proposera, évidemment, un chiffrage dédié des comptes et cartes bancaires, en plus de la mise en place d’un système antifraude en temps réel, à travers lequel on pourra instaurer des codages biométriques.

Pour Facebook, Pay est une façon de « rendre le commerce plus accessible et sécurisé pour les utilisateurs sur leurs applications ». Le réseau social renforce ainsi sa volonté de vouloir investir le marché financier, coûte que coûte, et peu importe le temps que cela prendra.

Il faut bien comprendre que le lancement de tels services est bien envisageable, surtout au niveau de certains pays qui souffrent d’instabilité politique, mais aussi pour faciliter l’accès aux services bancaires dans les zones recluses, où l’on dispose toutefois d’une connexion internet. Cela implique, concrètement, des investissements dans l’infrastructure nécessaire, notamment pour ce qui est des réseaux et de l’électricité, par les États qui sont intéressés par ce type de technologies.

Abdeltif Loudyi explique le recours à l'externalisation des SI