Hirak: les « conditions » de Zefzafi pour suspendre sa gréve de la faim

13 Nov 2019 à 13:24 Politique
Hirak: les « conditions » de Zefzafi pour suspendre sa gréve de la faim

Le père du leader du Hirak du Rif a publié un poste sur sa page Facebook où il déclare avoir eu une conversation téléphonique avec son fils, deux semaines aprés l’affaire de la fuite d’un message audio du détenu à la prison de Ras El Ma à Fés. Les détails.

Ahmed Zefzafi indique que son fils, condamné à 20 ans de prison ferme, a « reçu la visite d’une délégation officielle qui lui a demandé de mettre fin à sa grève de la faim« , précisant qu' »il est prêt à accepter cette demande sous certaines conditions« .

Le père du leader du Hirak indique que ce dernier ne lui a pas précisé la nature de cette délégation venue lui rendre visite à la prison de Ras El Ma à Fés pour qu’il suspende sa gréve de la faim. Les « conditions » révélées par Ahmed Zefzafi étant « la fin de la mesure arbitraire qui consiste à le placer au cachot« , lui et cinq de ses compagnons du Hirak du Rif. Le « regroupement des six dans des conditions de dignité et de respect des droits garantis par les conventions internationales« , constitue une seconde « condition ».

Ahmed Zefzafi ponctue son message écrit en disant qu' »en tant que famille, nous attendons de lui rendre visite pour vérifier sa condition de détention, son état de santé et la tenue de ces engagements pris ».

Président de l’association Thafra pour la fidélité et la solidarité, réunissant les familles des détenus du mouvement, il a également déclaré « continuer à suivre le dossier de la torture », que cet appel qu’il a eu avec son fils « a été très bref » et sa voix était assourdie« .

PLF 2020: le PPS voudrait introduire l'ISF au Maroc