Séisme dans le sud de la France : 4 blessés, des réacteurs nucléaires arrêtés

12 Nov 2019 à 05:02 Monde
Séisme dans le sud de la France : 4 blessés, des réacteurs nucléaires arrêtés

Le séisme de 5,4 degrés survenu, lundi peu avant midi dans le sud-est de la France, près de Montélimar, a fait quatre blessés dont un grièvement et contraint les autorités à arrêter des réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas, en Ardèche, rapportent les médias locaux.

Un précédent bilan fourni par le préfet d’Ardèche faisait état de trois blessés légers principalement « suite à une crise de panique« . A Montélimar, une personne a été grièvement blessée dans la chute d’un échafaudage.

La secousse tellurique, ressentie de Lyon à Montpellier, n’a pas fait de dégâts majeurs, mais les autorités ont décidé par précaution d’arrêter 3 réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas pour un « audit approfondi« , a déclaré le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, qui s’exprimait en conférence de presse.

« Le seuil sismique vibratoire a déclenché une alarme sur un seul des cinq capteurs présents sur le site. Aucun dégât sur les bâtiments n’a été constaté, et les installations fonctionnent normalement« , a expliqué le responsable local.

Le séisme a surtout frappé Le Teil (Ardèche), à une dizaine de kilomètres de la centrale nucléaire de Cruas et à une trentaine de kilomètre du site du Tricastin (Drôme), qui regroupe notamment une centrale nucléaire et des usines de traitement du combustible nucléaire.

L’Agence de sûreté nucléaire (ASN) avait assuré que le séisme n’avait provoqué « aucun dommage apparent » à ces sites, mais avait demandé à l’opérateur Electricité de France (EDF) de vérifier si les valeurs enregistrées dépassaient les seuils à partir desquels un examen plus poussé des installations, nécessitant l’arrêt des réacteurs, est nécessaire.

Ryad : Plusieurs personnes blessées dans une attaque au couteau