HCP: 2020 sera la der des ders pour Lahlimi 

08 Nov 2019 à 14:21 Parlement
HCP: 2020 sera la der des ders pour Lahlimi 

Après 16 ans de bons et loyaux services à la tête du  Haut-Commissariat au Plan (HCP), Ahmed Lahlimi Alami s’apprête à vivre sa dernière année à la tête de l’institution chargée de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles marocaines. C’est ce qu’il a déclaré lui même ce vendredi matin devant la Commission des finances et du développement économique de la première Chambre, qui examine le Projet de budget du HCP dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) 2020. 

« À un moment donné, il faut savoir dire Baraka (assez) », a annoncé le haut-fonctionnaire de l’Etat devant de la Commission des finances et du développement économique de la Chambre basse du parlement. Avant de présenter le Projet de budget de son Haut-commissariat pour examen, Ahmed Alami a tenu à jouer cartes sur table.

L’octogénaire, en poste depuis sa nomination par Mohammed VI en 2003 à la tête du HCP a déclaré devant les députés que « l’Homme, de par ses efforts et son âge, commence à avoir comme première préoccupation de partir à la rencontre de Dieu en étant libéré de toutes préoccupations matérielles. Et peut-être que les préoccupations matérielles qui me préoccupent sont liées à ce Haut-commissariat au Plan« .

Il a ajouté, avant de rentrer dans le vif du sujet pour lequel il était présent au parlement, que « le fait de l’annoncer en ce jour de vendredi sera de bon augure« . Aussi affable qu’admiratif de l’homme assis à ses côtés, le président PJD de la Commission, Abdallah Bouanou, lui a demandé « s’il ne pouvait pas reporter son départ jusqu’à la fin de la mandature parlementaire, pour que nous puissions tous partir pour de bon« .

Rappelons que le natif de Marrakech est ancien membre de la Commission centrale et du Bureau politique de l’UNFP qui deviendra USFP à partir de 1974. Professeur chercheur de géographie économique à la FSJES de Rabat, il a également été responsable pendant plus de 20 ans à la Caisse nationale du crédit agricole (CNCA). Au sein du gouvernement El Youssoufi, il a géré deux portefeuilles ministériels, à savoir les Affaires générales et l’Économie sociale, les PME et l’artisanat.

Discours royal: le Maroc ne peut pas faire face seul aux défis du Maghreb