L’arbitrage, une plaie béante dans le football marocain

07 Nov 2019 à 18:35 Sport
L’arbitrage, une plaie béante dans le football marocain

Depuis le début de saison, certains arbitres enchaînent les erreurs qui peuvent fausser le résultat d’une rencontre. Des situations qui provoquent l’ire des clubs et des supporters. Après le Widad de Fès, c’est au tour du Raja Casablanca de s’en plaindre auprès de la FRMF.

Les erreurs d’arbitrage font partie intégrante du football. Même l’utilisation de la VAR ne convainc pas totalement l’ensemble des acteurs et suiveurs de ce sport. On a tendance à dire que les erreurs s’équilibrent en fin de saison. Mais plusieurs clubs de l’élite et de deuxième division ne semblent pas croire à cette maxime et ont décidé d’agir.

Le Widad de Fès, première victime

Premier de cordée, le Widad de Fès s’est déjà plaint auprès de la FRMF de l’arbitrage de Youssef Haraoui, déjà suspendu deux matchs cette saison, lors d’une rencontre de la cinquième journée de Botola 2, le 20 octobre dernier.

L’homme en noir aurait oublié, ce jour-là, de siffler deux penalties en sa faveur contribuant ainsi à la victoire du Chabab Mohammedia qui évoluait à domicile. Résultat : « la Commission centrale d’arbitrage a décidé d’ouvrir une enquête », avait écrit l’instance fédérale sur son site officiel. Les résultats de l’enquête n’ont toujours été dévoilés par la FRMF.

Le Raja également lésé

Depuis les erreurs d’arbitrages se sont multipliées notamment en première division dans des rencontres à fort enjeu. Après la victoire du Raja Casablanca à domicile contre le Rapide Oued Zem 2 buts à 1, ce mardi, le coach Patrice Carteron s’en est indigné en conférence de presse et n’a pas fait dans la finesse pour reprocher au corps arbitral de léser volontairement son équipe.

« Aujourd’hui c’est un but valable refusé, à Safi c’est un penalty non sifflé. Dans le même temps, nos concurrents ont des pénaltys très généreux sifflés à tous les matchs. Je suis très mécontent mais je suis fier des joueurs ». Pour Carteron, « si on est arbitré comme ça toute la saison, le Wydad sera facilement champion. Je tenais à le dire car je ne veux pas que mes joueurs prennent des cartons en s’énervant. Je suis en colère».

Le Wydad s’indigne, le Raja soutient Carteron

Le Wydad, cité par le technicien rajaoui, a immédiatement décidé de répliquer via un courrier à l’intention de la FRMF. Le club champion du Maroc en titre demande l’ouverture d’une enquête et que des sanctions soient prises. «Le WAC se réserve le droit de répondre, de défendre sa réputation et ses droits auprès des institutions compétentes», menace le secrétaire général du club.

Dans son sillage, la direction du Raja a également interpellé la Fédération dans une lettre adressée au Comité central de l’arbitrage. Les dirigeants des Verts ont pris le parti de soutenir leur entraîneur dans sa croisade contre l’arbitrage inéquitable. Dans leur viseur, les arbitres Al Kezzaz et Nhih, coupables d’avoir privé les Verts de buts légitimes et de penaltys clairs, lors de deux matchs consécutifs, ainsi que d’autres erreurs.

بداية الاحتجاجات الرسمية من المكتب المسير للرجاء .

Publiée par DimaDimaRaja sur Mercredi 6 novembre 2019

Le club déplore, dans sa lettre au Comité central d’arbitrage, que ces fautes graves portent préjudice au football marocain et aux principes de la concurrence sportive loyale, et demande au comité de veiller à ce que les arbitres s’en tiennent à la loi afin d’éviter ce genre d’erreurs à l’avenir. Ambiance.

Vahid dévoile la liste officielle des Lions pour la Mauritanie et le Burundi