Un FC Barcelone en difficulté tenu en échec par le Slavia Prague

05 Nov 2019 à 21:36 Sport
Un FC Barcelone en difficulté tenu en échec par le Slavia Prague

Le Slavia Prague vient d’arracher un point historique, en Ligue des Champions, au Camp Nou, face au FC Barcelone, qui semble avoir du mal à s’imposer ces temps-ci. Une situation qui risque de fragiliser encore plus l’entraîneur, Ernesto Valverde, sur un siège éjectable. 

Après avoir dominé le club tchèque lors du match aller (2-1), les Baulgrana n’ont pas réussi à être dans la continuité, face à un club qui, dès son entrée sur le terrain, a montré qu’il n’avait peur de rien.

Bien déterminé à faire la différence, le Slavia crée le danger dès les premières minutes avec un centre dévié par Lenglet, suivi d’une belle parade de Ter Stegen.

Le FCB réussit à reprendre le ballon, se dirigeant du côté adverse, mené par Ousmane Dembélé, qui a beaucoup de choses à prouver cette saison.

Le Français, qui signe une belle frappe ne réussit pas à passer les filets du gardien de but des Tchèques, Kolar. Le géant de la Liga continue de cumuler les erreurs, avec notamment Piqué, qui écope d’un carton jaune pour avoir tiré le maillot de son adversaire.

Une sanction qui ne lui permettra pas de fouler les terrains avec ses coéquipiers lors du match retour face au Borussia Dortmund.

Le FCB dans la douleur

Ces quelques complications n’empêchent pas le club espagnol d’aller au front et d’essayer d’ouvrir le score. Et c’est Lionel Messi qui se colle à l’exercice, mais en vain.

Le Slavia profite des difficultés du Barça pour s’accaparer le ballon et d’essayer, à son tour, de prendre l’avantage. Les Tchèques touchent de près ce rêve avec un but, signalé hors-jeu.

Après une phase de possession à l’entrée de la surface digne du Barça, Mapopust peut couper un centre dans un premier temps repoussé, mais qu’il parvient à mettre au fond des filets dans un second temps, mais l’arbitre siffle un hors-jeu.

Cette première mi-temps est marquée par une perte conséquente de ballons de la part des joueurs offensifs du Barça.

L’individualisme contre le jeu d’équipe

De retour sur la pelouse, les joueurs de Valverde accélèrent la cadence et s’offrent de nombreuses opportunités. L’ambiance au Camp Nou devient de plus en plus intense, alors que Vidal passe les filets sur un ballon donné par Messi. Les supporters catalans déchantent très vite avec l’intervention de la VAR qui juge ce but hors-jeu.

À la 77e minute, Messi reçoit une belle passe de l’entrant, Fati, et en un contre un face au gardien, l’Argentin se heurte une nouvelle fois à Kolar

Les joueurs du FCB ont eu du mal à développer leur jeu de passe et leurs offensives. Ils s’en sont remis, comme souvent, cette saison à Messi, auteur de quelques actions de classe. Le jeu individualiste des joueurs a empêché le bon développement du jeu face à une équipe du Slavia Prague, qui a été très forte collectivement, laissant ses adversaires dans la douleur.

De son côté, dans un groupe compliqué et serré, le Zenit Saint-Pétersbourg aurait été bien inspiré de l’emporter face au leader, le RB Leipzig. Manque de chance pour les Russes : non seulement ce ne sera pas le cas, mais ils perdront face aux Allemands (0-2), qui prennent le large et se rapprochent grandement de la qualification.

La FRMF confirme la VAR et reprogramme la trêve hivernale en Botola