Essaouira classée par l’UNESCO parmi les villes les plus créatives, une consécration « suprême » selon Azoulay

05 Nov 2019 à 13:16 Culture
Essaouira classée par l’UNESCO parmi les villes les plus créatives, une consécration « suprême » selon Azoulay

Le classement par l’UNESCO de la ville d’Essaouira dans le réseau des 246 villes les plus créatives au monde est une « consécration suprême » pour la cité des Alizés, a estimé André Azoulay, Conseiller royal et Président-fondateur de l’Association Essaouira-Mogador.

S’exprimant en marge du Festival des Andalousies Atlantiques, Azoulay s’est félicité qu' »à quelques heures avant l’ouverture du Festival des Andalousies Atlantiques qui a soufflé cette année sa 16è bougie, l’UNESCO révélait les noms des 66 villes qui venaient d’être inscrites dans la liste du classement des villes les plus créatives de la Communauté des Nations et parmi elles Essaouira, classée au titre de la Musique ».

C’est une « consécration suprême pour les enfants de la Cité des Alizés qui, dès 1991, avaient fait le choix singulier de faire de toutes nos musiques le pilier central de la renaissance, alors en devenir, de notre cité. Toutes nos musiques, des Gnaouas aux Andalousies Atlantiques, de la Musique de Chambre au Jazz, en passant par le patrimoine musical soufi de toutes nos confréries en miroir avec le Chgouri, le Melhoun et les processions du Rzoun souiri, paré de ses plus belles poésies pour le rendez-vous annuel et traditionnel de notre Chrib Attaï », a-t-il dit.

« Essaouira sera ainsi présente à l’Assemblée Générale annuelle de ce réseau des villes créatives qui se réunira en 2020 à Santos, au Brésil, de l’autre côté de l’Atlantique où la Cité des Alizés fera entendre la voix désormais universelle de toutes nos musiques et expliquera comment notre diversité culturelle a su gagner sa place au cœur de la modernité de notre société », a-t-il ajouté.

France : Leïla Bahsaïn en lice pour le Prix de la littérature arabe