Sans discriminations, Spotify impose de la pub pour ses abonnés payants

01 Nov 2019 à 15:17 High-tech
Sans discriminations, Spotify impose de la pub pour ses abonnés payants

Gratuits ou payants, il y’aura de la publicité pour tous sur Spotify. Si l’affichage de publicités était jusque-là réservé uniquement aux utilisateurs sans abonnement, le management de la plateforme musicale a décidé d’afficher des publicités même pour ses clients premium.

Une nouvelle qui risque de bien déranger les abonnés premium de Spotify. En effet, le management a pris une décision qui semble bien bizarre, dans la mesure où s’abonner au service visait justement à ne plus afficher de publicités sur les différents supports proposés.

Cela dit, la compagnie explique cette décision par autre chose que l’appât du gain, puisqu’elle vise à mettre en avant les dernières sorties et nouveautés de musiciens qui pourraient intéresser les utilisateurs premium. La plateforme réalisera ainsi des profits auprès des artistes et leurs représentants, qui payeront des montants non indiqués, afin de promouvoir leurs œuvres. Toutefois, il est à noter que ces publicités seront diffusées de la même manière qu’auprès des utilisateurs de la version freemium.

Le management de Spotify indique que « nous avons personnalisé ces recommandations de nouveaux albums en nous basant sur vos goûts musicaux, avec une organisation humaine, indique Spotify. Par un test à venir aux États-Unis, nous allons donner aux artistes et à leurs équipes la possibilité de s’appuyer sur ce processus et de se connecter avec les fans de leur musique. Dans ce test, nous laisserons la possibilité aux équipes des artistes de payer pour sponsoriser ces recommandations, leur donnant l’opportunité de tenir leurs auditeurs sur Spotify, qu’ils soient abonnés ou non, au courant de leurs sorties ».

Par ailleurs, le déploiement de cette fonctionnalité se fera seulement aux États-Unis dans un premier temps, dans une phase de test. Si celle-ci est « concluante », chose qui ne peut être déterminée que par la compagnie, qui n’a pas indiqué si le déploiement de cette fonction se fera dans le reste du monde. La plateforme a toutefois expliqué que si les abonnés premium ne sont pas « satisfaits » de ladite fonction, ils pourront toujours la désactiver.

WhatsApp : Le Maroc touché par une affaire d'espionnage de grande envergure