Délais de paiement : Le bon, la brute et le truand

01 Nov 2019 à 15:15 Economie
Délais de paiement : Le bon, la brute et le truand

Chose promise, chose due. Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration (MEFRA) vient de procéder à la publication, via l’Observatoire délais de paiement, de la situation de certains établissements et entreprises publics (EEP), mettant en avant l’engagement de Mohamed Benchaâboun à publier de façon mensuelle ces informations.

Les EEP, au nombre de 192 actuellement, dont 164 établissements et 28 entreprises, devront dorénavant apporter de l’ordre dans leurs comptes. Le MEFRA vise bien à apporter de l’ordre dans l’économie nationale avec le projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2020. S’il y’a eu un certain « laxisme » vis-à-vis des entreprises nationales, cela ne sera plus toléré dorénavant.

Les acteurs économiques du royaume devront se conformer à présent aux dispositions du discours royal du 20 août 2018, ainsi la circulaire visant les EEP de Benchaâboun, datant du 21 juin dernier. La situation des délais de paiement des 192 EEP établis au sein du royaume sera publiée de façon mensuelle sur la plateforme de l’Observatoire des Délais de Paiement (ODP) du ministère.

Selon les premières données disponibles, le MEFRA a réussi à dresser l’état des lieux à fin juin dernier. Il s’est avéré que la moyenne des délais de paiement déclarés par les EEP se situe à 50,6 jours, contre 55,9 jours une année auparavant, ce qui est bien positif.

Benchaâboun n’a pas caché la situation lors de la présentation du PLF 2020 au début du mois d’octobre dernier. Le ministre avait bien indiqué que son département procéderait à un certain « durcissement » administratif vis-à-vis des anomalies et dépassements de la part des acteurs économiques du marché national. Cela a pour « simple » objectif de renforcer la confiance entre le MEFRA et les EEP, mais aussi à établir plus de transparence, sensibiliser et responsabiliser les entreprises et établissements concernés.

Ainsi, le ministère, via l’ODP, a établi la liste des « bons élèves » pour ce qui est des délais de paiement les plus courts. Celle-ci concerne :

Les 10 EEP ayant déclaré les délais les plus courts à fin juin 2019
SIGLE EEP Délai déclaré en jours
SRRA 2
SMIT 3
CCG 4
AREF DOE 4
APDO 4
ENAM 5
AU SKHIRATE-TEMARA 5
ABHBC 6
AAVBR 8
AU LAAYOUNE 8

Du côté des « mauvais élèves », l’ODP indique qu’ils s’agit de :

Les 10 EEP ayant déclaré les délais les plus longs à fin juin 2019
SIGLE EEP Délai déclaré en jours
SOREAD 327
SONARGES 276
AU KELA SRAGHNA 200
IPM 200
INRA 180
UNI.MIS 150
CADETAF 150
CASA TRANSPORTS 130
ONEE 128
ONCF 121

Pour ce qui est des EEP n’ayant pas servi leurs délais de paiement sur Massar pour ladite période, l’ODP indique qu’il s’agit de 19 entités, à savoir :

Liste des EEP n’ayant pas servi leurs délais de paiement sur Massar à fin juin 2019
SIGLE EEP
ABHDON
ABHSHO
ADD
ADS
ANEAQ
BNRM
CCM
CMAM
CMR
EHTP
EN
ENSA
FFIEM
IAV
ISM
ITPSMGEA
ODCO
SONACOS
UNI.AQ

Par ailleurs, l’ODP dresse l’état des lieux pour les EEP qui ne répondent pas aux réclamations des fournisseurs sur la plateforme AJAL, notamment :

Liste des EEP qui ne répondent pas aux réclamations des fournisseurs sur la plateforme AJAL
SIGLE EEP
AREF GON
UNI.HIIC
UNI.CA
OFPPT
CNSS
UNI.MI
AREF BMK
INRH
SAO AL BOUGHAZ
ANAM
CHUMVIO
EHTP
AASLM
AREF O
AU BERCHID
CFR
SOREAD
UNI SMS/BM

Présentation Mercedes CLA : L'intelligence automobile pour une jeunesse éternelle