USA : La ville de New York n’est plus du goût de Donald Trump

01 Nov 2019 à 12:15 Monde
USA : La ville de New York n’est plus du goût de Donald Trump

Le président américain, Donald Trump, a décidé de changer de résidence fiscale en allant de New York vers Palm Beach. Selon lui, les élus locaux l’ont « très mal traité ». 

« J’adore New York et les New-Yorkais, et ce sera toujours le cas, mais malheureusement, en dépit des millions que je paie en impôts à la municipalité, aux collectivités locales et à l’État chaque année, j’ai été très mal traité par les élus à la fois de la ville et de l’État », a déclaré le locataire de la Maison Blanche, annonçant son déménagement en Floride.

« Ma famille et moi allons faire de Palm Beach (Floride) notre lieu de résidence principale », a déclaré le président américain sur Twitter, affirmant que « peu ont été traités aussi mal » à New York par les élus (la ville de New York est réputée pour être un fief démocrate, NDLR) et l’État.

Alors que le président américain vient d’annoncer la nouvelle de son changement de résidence fiscale, l’information ne serait pas si fraîche que cela. En effet, selon Le New York Times, le chef d’État et son épouse, Mélania, auraient déjà annoncé au fisc en septembre dernier que, désormais, leur résidence principale serait située à Palm Beach.

Citant une source sous couvert d’anonymat, le journal américain ajoute que les motivations de ce changement seraient financières, puisque résider en Floride serait plus avantageux pour les affaires du magnat de l’immobilier.

De plus, le président américain passait déjà plus de temps en Floride, dans son complexe de Mar-a-Lago, que dans son appartement à la Trump Tower. En dehors de la Maison Blanche, Donald Trump aurait passé 99 jours à Mar-a-Lago contre 20 jours dans son appartement de Manhattan dans la Trump Tower, théâtre de multiples manifestations anti-Trump.

À noter que l’annonce du changement de résidence du président américain a provoqué une vive réaction de la part du gouverneur démocrate de l’État de New York, Andrew Cuomo.

Sur Twitter le gouverneur a écrit « bon débarras », en référence au départ de Donald Trump. « Ce n’est pas comme si @realDonaldTrump payait ses impôts ici de toute façon. Il est à vous, la Floride », a-t-il ajouté.

Le discours de Michel Aoun attise la fièvre du « dégagisme » au Liban