PLF 2020: Près de 70.000 fonctionnaires partiront à la retraite entre 2019 et 2024

23 Oct 2019 à 16:58 Economie
PLF 2020: Près de 70.000 fonctionnaires partiront à la retraite entre 2019 et 2024

Dans le cadre du projet de loi de finances 2020 (PLF2020), le ministère de l’Économie et des Finances a publié un rapport sur les ressources humaines du secteur public. Ainsi, et selon ledit rapport, 69.360 fonctionnaires prendront leur retraite au titre des six prochaines années (2019-2024).

Selon le document présenté par le département de Mohamed Benchaâboun, la fonction publique marocaine dispose, en 2019, d’un effectif civil de 564.549 fonctionnaires, dont plus que 90% sont concentrés au niveau de 6 départements ministériels.

Les six départements concernés sont ceux de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur qui regroupe presque la moitié de l’effectif civil de l’État (48.6%), de l’intérieur (23,6%),  la Santé (9,5%),  la Justice (3,5%),  l’Économie et les Finances (3,3%) et l’administration pénitentiaire (2,1) ainsi que les autres départements ministériels réunis qui emploient 9,4% des fonctionnaires civils.

Répartition des départs à la retraite par département 

Pour la répartition des départs à la retraite des 69.360 fonctionnaires, prévus pour la période 2019-2024, le PLF 2020 fait savoir que 10.037 départs sont prévus au titre de l’année 2019, 9.888 en 2020, 13.249 en 2021, 12.497 en 2022, 10.404 en 2023 et 13.285 en 2024.

En ce qui concerne la structure des départs à la retraite pour limite d’âge par département, le rapport indique qu’au niveau du département de Said Amzazi, 40.414 départs sont prévus au titre de la période 2019-2024, soit 14.47% de l’effectif des deux départements . 14,74% de l’effectif du ministère de l’Éducation nationale et l’enseignement supérieur (3.987 en 2019, 7.415 en 2020, 8.475 en 2021, 4.632 en 2022, 7.316 en 2023 et 8.589 en 2024 soit un total de 40.414).

Du côté du ministère de la Santé et qui souffre d’un manque énorme en ressources humaines, 7.010 départs sont prévus soit 13,10% de l’effectif du département (1.615 en 2019, 588 en 2020, 1.201 en 2021, 1.811 en 2022, 696 en 2023 et 1.099 en 2024).

Toujours selon le rapport et au niveau des ministères de l’Économie et des Finances, de la Justice et de l’Intérieur, les départs atteindraient respectivement, 2.095, 2.278 et 6.906 soit respectivement 11,14%, 11,65% et 5,18% de l’effectif des fonctionnaires civils de chaque département.

Pour les autres départements ministériels réunis, 10,657 départs sont prévus entre la période de 2019/2024 soit 16,34% de l’effectif de ses départements (2.598 en 2019, 908 en 2020, 1.803 en 2021, 2.777 en 2022, 975 en 2023 et 1.596 en 2024).

Le groupe OCP rejoint le WBCSD