LdC : Sifflé par les supporters, Belhanda pète les plombs et se fait lyncher sur la toile

23 Oct 2019 à 12:49 Sport
LdC : Sifflé par les supporters, Belhanda pète les plombs et se fait lyncher sur la toile

Younès Belhanda a passé une sale soirée, mardi 22 octobre. En plus de la défaite de son club Galatasaray, à domicile face au Real Madrid (0-1) en phase de poule de la Ligue des Champions, l’international marocain a fait face à la colère des supporters, à sa sortie du terrain. Hué, le Lion de l’Atlas a répondu de façon virulente en insultant violemment le public. Une réaction qui est mal passée sur les réseaux sociaux. 

Le torchon brûle entre les supporters de Galasataray et le numéro 10. Le joueur âgé de 28 ans ne semble pas entré dans les bonnes grâces des fans du club, qui l’ont bien fait savoir lors de la confrontation de l’équipe turc face à l’équipe espagnole.

Face à cet acharnement l’ancien de l’OGC Nice a craqué. Sur les images diffusées, on le voit clairement répondre à ces sifflets par des insultes. « Je te b…, fils de… », a-t-il lâché lors de sa sortie du terrain, à la soixante-sixième minute de la rencontre, , avant de rentrer rageusement aux vestiaires et d’être calmé par son coach, Fatih Terim.

Une réaction à chaud qui a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. Les internautes se sont dits particulièrement choqués par les propos du Marocain, estimant qu’il n’aurait jamais dû manquer de respect au public, malgré les sifflements. Cependant, d’autres ont dénoncé l’acharnement des supporters, qui n’ont sont pas à leur premier coup d’essai.

Néanmoins, le joueur marocain a pu compté sur le soutien de son entraîneur, qui a pris sa défense lors de la conférence d’après-match. « Ceux qui font ce genre de choses ne sont pas des supporters, ce sont des spectateurs. Pour l’amour de Dieu : on joue contre le Real Madrid. Ces huées, ces quolibets, ces sifflements : ce n’est pas une chose à laquelle je suis habitué », a-t-il déclaré.

Une situation qui résume bien la relation « conflictuelle » entre Belhanda et les supporters depuis son arrivée en 2017. Ce dernier semble habitué à se prendre la tête avec les fans stamboulites, qui lui reprochent son manque d’engagement et ses performances à demi-teinte.

Hrig : Un champion de Taekwondo prend le large en direction de l’Europe