Tunisie : Début officiel des tractations pour la formation du nouveau gouvernement

21 Oct 2019 à 16:10 Monde
Tunisie : Début officiel des tractations pour la formation du nouveau gouvernement

En Tunisie, les négociations en vue de la formation d’un nouveau gouvernement ont commencé, lundi 21 octobre, au moment où la participation au gouvernement du premier ministre sortant Youssef Chahed soulève des interrogations. 

Depuis l’élection du nouveau président Kais Saied, un universitaire, juriste, sans parti et novice en politique, les tractations en off battent leur plein. Si le parti d’inspiration islamiste Ennahda est certain d’y figurer en supériorité numérique au vu des résultats des élections législatives, les postes manquants sont à pourvoir par les autres partis politiques de moindre importance et pour combler les vides, les candidats jouent des coudes.

Lundi, les concertations officielles pour la formation du nouveau gouvernement ont commencé, selon Yamina Zoghlami, une dirigeante du mouvement Ennahda. Après sa formation, le gouvernement devra être approuvé au Parlement qui doit lui accorder sa confiance.

Si la présence de membres d’Ennahda dans le prochain exécutif ne fait pas de doute, celle du Chef de gouvernement actuel Youssef Chahed, qui a créé son propre parti (Tahya Tounes) pour se lancer dans la course à la présidentielle, n’est pas à l’ordre du jour.

En effet, un message sur la page Facebook de Slim Azzabi, le secrétaire général du parti Tahya Tounes, a été limpide. Ni Tahya Tounes ni Youssef Chahed ne feront, d’aucun cas, parti de la prochaine formation gouvernementale, assure-t-il.

Manifestions au Liban: Le plan Hariri approuvé