Essaouira : Hommage posthume à l’artiste-peintre souiri Hassan Cheikh

21 Oct 2019 à 01:25 Art
Essaouira : Hommage posthume à l’artiste-peintre souiri Hassan Cheikh

Une cérémonie en hommage posthume à l’artiste-peintre souiri, Hassan Cheikh, décédé le 8 septembre dernier des suites d’une longue maladie, a été organisée samedi soir à Essaouira, en présence d’un parterre de proches et d’amis du défunt ainsi que de plusieurs personnalités du monde des arts, de la culture et de la littérature.

Tenue à l’espace Dar Souiri, en commémoration du quarantième jour de la disparition de feu Hassan Cheikh, cette cérémonie, placée sous le signe « Mémoire et imaginaire », a bénéficié du concours notamment de la délégation provinciale de la Culture, de l’Association Essaouira-Mogador et du Forum International des Arts Plastiques.

A cette occasion, plusieurs intellectuels, critiques d’arts, amis et proches du défunt ont livré des témoignages émouvants sur les grandes qualités humaines et professionnelles du défunt qui a consacré la majeure partie de sa vie à la promotion des arts plastiques et à l’enrichissement de la scène artistique nationale, grâce à une grande collection inédite d’oeuvres de toute beauté.

Autodidacte, subjugué très tôt par les couleurs, il exprime sa volonté d’embrasser la spiritualité très tôt. D’où la présence des signes et des figures dans ses œuvres. Et si la démarche de Hassan Cheikh semble extraordinaire, la magie de ses œuvres s’exprime par la poésie de l’ordinaire.

Dans ses œuvres il célèbre, à sa manière, un imaginaire social et traditionnel empreint de spiritualité et enraciné dans l’espace et le temps, avec beaucoup de poésie où se confrontent le visible et l’invisible dans une harmonie déconcertante qui affiche tout le talent de ce plasticien.

Le « Petit Spirou » est orphelin, Philippe Tome est mort