La fin de la « civilisation des fossiles » est à nos portes

La fin de la « civilisation des fossiles » est à nos portes
dimanche 20 octobre 2019 - 18:05

Une nouvelle économie basée sur le solaire, l’éolien, le numérique et le non-nucléaire, est en train d’émerger et ce au regard de l’effondrement de la civilisation centrée sur les énergies fossiles d’ici 2028 a estimé un éminent économiste et essayiste américain, Jeremy Rifkin en l’occurrence.

« La civilisation des carburants fossiles, qui est à la base des deux premières révolutions industrielles, s’effondre en temps réel », a-t-il déclaré à l’occasion de la parution en français de son dernier ouvrage, Le New Deal vert mondial (éditions Les liens qui libèrent). « le solaire et l’éolien deviennent si bon marché que leur coût moyen est désormais moindre que celui de l’énergie nucléaire, du pétrole, du charbon ou même du gaz naturel ».

Exit donc la production d’énergie centralisée qui domine aujourd’hui celle du fossile. Construire une nouvelle centrale électrique est complètement absurde, affirme-t-il. Le prix réel de l’énergie nucléaire sur la durée de vie d’une centrale est de 112 dollars par mégawatt, contre entre 29 et 40 dollars par mégawatt pour le solaire et l’éolien.

Jeremy Rifkin  qui s’est confié à l’AFP a en outre expliqué « C’est un tournant majeur et nous commençons à voir des milliers de milliards de dollars d’actifs perdus dans le complexe mondial des énergies fossiles », et d’étayer, « les actifs perdus, ce sont les droits d’exploration (pétrolière et gazière) qui resteront inutilisés, tous les hydrocarbures qui ne seront jamais extraits, tous les pipelines qui seront abandonnés, les centrales électriques qui ne seront pas utilisées parce qu’elles ne seront jamais amorties ».

Il estime également que le marché agit comme une force puissante dans cette évolution : « 11 000 milliards de dollars se sont déjà rapidement détournés des énergies fossiles, les investisseurs ne voulant pas perdre leur mise », a indiqué Rifkin, précisant que la banque américaine Citigroup « estime que nous pourrions voir 100.000 milliards d’actif perdus. C’est la plus grosse bulle de l’histoire économique », a-t-il conclu.

Energies éoliennes Environnement Fin de énergie fossile Jeremy Rifkin Nucléaire
Monde
Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser
samedi 8 mai 2021 - 00:00

Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser

Monde
Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS
vendredi 7 mai 2021 - 17:04

Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS

Monde
Pêche Post-Brexit: Pour Paris, les décisions britanniques sont "nulles"
vendredi 7 mai 2021 - 12:43

Pêche Post-Brexit: Pour Paris, les décisions britanniques sont "nulles"

Monde
Tunisie: Confinement général pour l'Aïd Al Fitr
vendredi 7 mai 2021 - 12:03

Tunisie: Confinement général pour l'Aïd Al Fitr

Monde
L'ANP mitraille des Sahraouis à proximité des camps, 2 morts et plusieurs blessés
jeudi 6 mai 2021 - 21:47

L'ANP mitraille des Sahraouis à proximité des camps, 2 morts et plusieurs blessés